lundi 30 septembre 2019

Time Bomb




* Auteur : Joëlle Charbonneau
* Éditeur : Milan
* Nombre de pages : 280
 * Tome : Unique
* Date de sortie : 28 Août 2019
* Genre : Thriller, YA
* Titre VO : Time Bomb
* Prix : 15.90 €
* Note : 15.5/20



Pour en savoir plus sur Time Bomb, cliquez sur le titre


Résumé.

En ce samedi précédant la rentrée, le lycée devrait être vide. Pourtant, six ados y sont : Diana, la fille du sénateur, qui veut s'occuper de l'annuaire des élèves ; Rachid, qui cherche à se fabriquer une nouvelle carte de lycéen qui ne le stigmatiserait pas ; Z, parce qu'il est à la rue suite au décès de sa mère quelques semaines auparavant ; Tad, qui entend remettre à leur place ses coéquipiers de l'équipe de foot ; Cassandra, victime de bullying et bien déterminée à faire bouger les choses. Chacun a une bonne raison d'être là ; chacun a quelque chose à cacher.
Soudain, deux bombes explosent, et les ados se retrouvent confinés dans le lycée. Chacun jauge l'autre, se méfie. Les peurs et les vieux démons redoublent lorsque les lycéens comprennent que le poseur de bombes est parmi eux, et qu'une troisième bombe menace d'exploser. Aussitôt, les soupçons se tournent vers Rachid, parce qu'il est musulman. Mais le véritable poseur de bombes, bien sûr, a un tout autre motif pour agir...


Mon avis.
Si j'ai sorti ce livre de ma PAL, c'est parce que...
ce genre de sujet attise chaque fois mon intérêt. Une bombe dans une école est toujours un drame et là, rien qu'avec le résumé, on sait déjà que le responsable de cet acte fait parti des adolescents que l'on va suivre, il ne m'en fallait pas plus.

Ce que j'ai découvert lors de ma lecture...
c'est un récit rapide et efficace, une fois passés les 1ers chapitres qui présentent à tour de rôle tous les personnages que l'on va côtoyer. Ces 1ers chapitres, justement, nous permettent de découvrir aussi bien la fille la plus populaire du lycée, la star du foot, un ado qui a tout perdu et tant d'autres. Mais leur point commun, c'est qu'ils sont tous à un moment charnière de leur vie. Ce fameux samedi est celui du changement pour chacun d'entre eux d'une façon ou d'une autre.
C'est donc une véritable enquête que l'on mène à leurs côtés pour découvrir qui est le poseur de bombes et, surtout, quelles sont ses motivations. Plus on avance dans le récit et plus la lecture devient addictive et oppressante.

Mon avis final est...
que je me suis facilement laissée emporter par cette lecture qui ne nous épargne pas. Le dénouement final, avec sa grande révélation, m'a surpris. Car à force de suspecter tout le monde, on se retrouve tellement perdu que tous nous paraissent aussi coupables qu'innocents ! J'ai, d'ailleurs, vraiment apprécié que l'on ait toutes ces explications mais aussi le fait de clôturer sur un chapitre qui se situe quelques mois plus tard, ce qui referme le chapitre une bonne fois pour toute !

mardi 10 septembre 2019

Toxic Girls




* Auteur : Kit Frick
* Éditeur : Bayard
* Nombre de pages : 368
 * Tome : Unique
* Date de sortie : 21 Août 2019
* Genre : YA
* Titre VO : See all the stars
* Prix : 15.90 €
* Note : 14/20



Pour en savoir plus sur Toxic Girls, cliquez sur le titre



Résumé.
AVANT. Elles sont quatre, Bex, Jenni, Ellory, et Ret. Quatre filles populaires, survoltées, volontaires, à l'avenir étincelant ; le système solaire dans lequel Ellory a enfin trouvé sa place, juste derrière Ret, leur soleil.
MAINTENANT. Ellory est seule. Le groupe d'amies autrefois soudé a explosé, déchiré par les secrets, les trahisons, la déception, et l'événement qui a bouleversé leurs vies.
AVANT. Des jours d'été ensoleillés. Des fêtes. Une en particulier, où Ellory rencontre Matthias. Le début d'une histoire d'amour incroyable et lumineuse.
MAINTENANT. Ellory, de retour au lycée après deux mois d'exclusion doit survivre à la terminale. Plus de petit ami, plus d'amies. Pas de retour en arrière possible. Tourmentée par certains, recherchée par d'autres, elle est troublée par de mystérieux mots, déposés dans son casier par quelqu'un qui ne la laissera pas oublier. Consumée par la culpabilité, Ellory comprend que, même dans le présent, le passé est partout.


Mon avis.
Pourquoi ce livre a rejoint ma PAL ?
Cette nouvelle sortie de chez Bayard nous présente une amitié brisée en quatrième de couverture avec, surtout, cette scission Avant/Après qui nous fait bien comprendre qu'un évènement s'est produit et qu'à partir de là tout à changer. Alors avec mon côté curieuse, après avoir été teasée comme ça, il me fallait le fin mot de l'histoire, savoir quel fait horrible a fait exploser cette amitié, tout simplement !

Et cette lecture, ça donne quoi, au final ?
Tout comme dans le résumé, le récit alterne les chapitres Avant et Après. On découvre Ellory aujourd'hui, puis on revient un an plus tôt. Souvent les chapitres Avant permettent de clarifier quelque chose que l'on vient de découvrir dans le temps présent, et ça, c'est quelque chose que j'apprécie. Nous laisser du mystère, oui, nous perdre à force de vouloir en laisser trop, non ! 
L'histoire se suit et se lit vite. Par contre, je dois avouer ne pas avoir été transcendée au fil des pages, malheureusement. On suit cette bande de quatre filles et, comme nous l'annonce le titre du livre, leur relation n'est pas la plus cool du monde : tout est une compétition entre elles, que ce soit pour être la meilleure amie de Ret (la forte tête, la chef de bande, la meuf la plus cool du lot quoi) ou pour tout ce qu'elles font au quotidien. C'est clairement malsain et ça devient de pire en pire au fur et à mesure de l'histoire. Mais malgré ça, j'ai eu du mal à accrocher...
Par contre, ce final ! Là, l'auteure m'a surprise et dans le bon sens du terme, j'ai adoré me faire avoir ! Ça ne rattrape pas tout mais c'est un très bon point.

Avis final ?
Une lecture un peu mitigée donc vu que les deux premiers tiers du roman sont un peu trop longuets à mon goût et, surtout, j'ai été un peu déçue par "la trahison" que j'avais senti venir à plein nez depuis quasiment la 1ere page. Mais heureusement, comme je vous l'ai dit, j'ai aussi eu une belle surprise qui relève tout ça. Donc une lecture sympa tout de même.

samedi 24 août 2019

The sun is also a star




* Auteur : Nicola Yoon
* Éditeur : Bayard/Le livre de poche
* Nombre de pages : 421
 * Tome : Unique
* Date de sortie : 5 Juillet 2017
* Genre : Contemporain, Romance
* Titre VO : The Sun is also a star
* Prix : 16.90 €
* Note : 17/20



Pour en savoir plus sur The sun is also a star, cliquez sur le titre


Résumé.

Daniel, 18 ans, est fils de coréens immigrés à New York. Il passe un entretien pour entrer dans la prestigieuse Université de Yale. Natasha vient de la Jamaïque. Sa famille, immigrée illégalement aux États-Unis, est sous le coup d'une procédure d'expulsion et devra quitter le pays le soir même. L'adolescente tente par tous les moyens de trouver une solution. Sous l'effet d'un enchaînement d'évènements dus au hasard (ou au destin ?), Daniel et Natasha se rencontrent et vont vivre, le temps d'une journée, une belle histoire d'amour. Une histoire à laquelle viennent se mêler le jeu des coïncidences, la menace de l'exil et le poids des différences culturelles.


Mon avis.
Si j'ai sorti ce livre de ma PAL, c'est parce que...
je suis du genre à vouloir découvrir les livres avant les adaptations ciné ou TV... parce que oui, si vous ne le saviez pas, ce livre a eu le droit a son adaptation tout récemment. Le souci, c'est que sa date de sortie était déjà fixée chez nous et qu'au final, ben non, les mecs se sont dit que finalement on y aurait pas le droit :/ 
Dur, mais en même temps, ça n'a pas entamé mon envie de découvrir ce récit, tant pis si je ne peux finalement pas enchainer les deux

Ce que j'ai découvert lors de ma lecture...
a été une belle, grande, grosse surprise pour moi car si je dois être honnête, je dois vous le dire, le résumé "ne me vendait pas du rêve", je n'arrivais concrètement pas à visualiser ce qui aurait pu m'attirer dans ce récit (d'où le fait que je ne l'avais pas encore découvert)... et pourtant... Il ne m'a pas fallu beaucoup de pages pour devenir accro à cette lecture et ne plus en décrocher, maudissant presque les pages qui se tournaient trop vite à mon goût ^^
C'est simple, j'ai adoré !

Mon avis final est...
ultra positif et je me dis que je suis une vraie gourde de ne pas l'avoir découvert avant. Si on accroche beaucoup plus rapidement au personnage de Daniel qu'à celui de Natasha, au fil des chapitres on se laisse totalement porter par l'histoire et on se laisse même dépassé par les évènements, découvrant les chapitres avec hantise. Une très belle histoire et une auteure a l'écriture fluide qui ne fait pas dans la surenchère ou l’évènementiel mais au contraire nous met face à la réalité du quotidien, chose que j'ai vraiment apprécié !

jeudi 22 août 2019

Les nouvelles aventures de Sabrina, tome 1 - L'heure des sorcières



* Auteur : Sarah Rees Brennan
* Éditeur : Hachette
* Nombre de pages : 270
 * Tome : 1 sur 3
* Date de sortie : 10 Juillet 2019
* Genre : YA, Fantastique, Romance
* Titre VO : The Chilling Adventures of Sabrina Series #1 - Season of te Witch
* Prix : 14.90 €
* Note : 15/20



Pour en savoir plus sur Les nouvelles aventures de Sabrina, cliquez sur le titre


Résumé.
Ce prequel exclusif révèle une facette de Sabrina que vous n'avez pas découverte dans la nouvelle série NETFLIX. Quelle décision prendra Sabrina... et fera-t-elle le bon choix ? L'été précédant son seizième anniversaire,Sabrina Spellman sait que sa vie est sur le point de basculer. Elle a toujours étudié la magie avec ses tantes, Hilda et Zelda, mais en parallèle, elle vit aussi une vie banale : lycéenne à Baxter High, elle passe son temps avec ses meilleures amies Susie et Roz ou au cinéma avec Harvey Kinkle. Désormais, ses jours dans le monde normal sont comptés. Quitter Roz, Susie et Harvey se révèle plus difficile que Sabrina ne le pensait, d'autant plus qu’elle n'est pas sûre des sentiments d'Harvey à son égard. Son cousin Ambrose lui suggère de jeter un sort à son petit ami pour découvrir ce qu'il ressent vraiment, mais un esprit des bois interfère, et le sort se retourne contre elle. Sabrina a toujours été attirée par ses pouvoirs de sorcière, mais pour la première fois, elle se demande s'ils lui font emprunter le mauvais chemin. Renoncera-t-elle au chemin de la lumière ? Choisira-t-elle le chemin des ténèbres ?


Mon avis.
Si j'ai sorti ce livre de ma PAL, c'est parce que...
depuis la sortie de la série sur Netflix, celle-ci a atterri dans la "To Watch List". Je suis tellement vieille que j'ai bien connu la 1ere version des aventures de Sabrina à la TV ^^ C'était mignon et cucu comme y'a pas, j'étais donc très intriguée par cette nouvelle représentation qui semblait bien plus noire mais, je dois l'avouer, j'ai cumulé tellement de retard dans les séries que je suis que, même pour moi, ça semblait abusé de commencer une nouvelle série sans au moins en avoir fini une en cours...
Et quand ce tome est sorti, nous promettant de découvrir les origines de la série, ça m'a semblé parfait avant de me lancer dans le binge watching !

Ce que j'ai découvert lors de ma lecture...
c'est, en effet, un univers bien moins mignon et "tarte" que la série des années 90. J'ai aussi trouvé que les personnages secondaires, au moins pour ce préquel, avaient une place bien plus conséquente, ce qui est plutôt un bon point.
Après, je dois reconnaitre que, dans l'ensemble, si j'ai passé un bon moment, je n'ai pas non plus été transporté par l'histoire. Peut-être justement parce que je n'ai pas commencé la série et que j'ai donc du mal à visualiser les personnages ou l'ambiance concrète.
Les personnages sont sympathiques sans nous plus que l'ont tombe en amour pour eux et je dois reconnaitre que cette amorce a eu le mérite d'attiser un peu plus ma curiosité et m'a encouragé à vraiment découvrir l'adaptation sans tarder.

Mon avis final est...
entre deux. J'ai bien aimé l'histoire et l'univers mais l'histoire que l'on me raconte ne m'a pas accroché plus que ça (en tous cas pour quelqu'un qui n'a pas encore découvert la série). Après, cette amorce suscite tout de même mon intérêt et ma curiosité et je pense que c"est totalement le but de cet ouvrage, à ce niveau-là, le contrat est rempli !

vendredi 2 août 2019

Maudit Valentin



* Auteur : Lauren Palphreyman
* Éditeur : Hachette
* Nombre de pages : 360
* Tome : 2 sur 3
* Date de sortie : 5 Juin 2019
* Genre : YA, Fantastique, Romance
* Titre VO : Cupid's Match #2 - Valentine's Day
* Prix : 18 €
* Note : 15.5/20



Pour en savoir plus sur Maudit Valentin, cliquez sur le titre



Résumé. [SPOILER]
Deux mois se sont écoulés depuis les premiers événements et une nouvelle menace plane soudain. Tandis que des Cupidons sont retrouvés morts, Lila reçoit, en avance, une étrange et menaçante carte pour la Saint-Valentin. Sa vie semble de nouveau menacée. Cal et Cupidon prennent ce danger très au sérieux et pour cause  : le responsable n’est autre que leur frère, le troisième cupidon originel, Valentin en personne. Revenu de limbes où l’avait envoyé Cupidon, il a bien l’intention de se venger et de faire revenir Vénus, leur mère, tuée par Lila.

Mon avis. 
Si j'ai sorti ce livre de ma PAL, c'est parce que...
même s'il souffrait de quelques défauts, j'avais passé un bon moment avec le 1er tome de la série. J'avais donc envie de donner sa chance à cette suite, tout en croisant les doigts pour que maintenant que l'intrigue, les personnages et le contexte posé, on ne perde pas de temps en fioriture et qu'on attaque plus vivement. Et puis après avoir découvert Cupidon, j'avais très envie de découvrir ce frère caché et, à juste titre, savoir pourquoi on avait pas fait sa connaissance en même temps que celle de Cupidon et Cal.

Ce que j'ai découvert lors de ma lecture...
ce sont des évènements qui reprennent quasiment au moment où on avait laissé tous les personnages. En tous cas, rien de primordial ne s'est passé entre temps. Et on comprend bien qu'après ce qu'ils ont vécu dans le tome 1, ils ont aussi envie et besoin de se poser, tout simplement. Mais tout ça va voler en éclat avec l'arriver de ce nouveau frère, pile pour la St Valentin.
J'ai vraiment apprécié de retrouver Lila, Cupidon, Cal et tous les autres pour cette nouvel aventure, d'autant plus que quelques personnages que l'on avait découvert rapidement précédemment occupent une place plus importante ici et que c'est agréable d'en découvrir plus sur eux (je pense notamment à Mino ou à la meilleure amie de Lila qui s'impose ici comme un véritable élément de l'équipe).
L'idée du frère renégat qui revient pour se venger, si elle n'a rien de neuf, passe très bien et on s’interroge vraiment sur ses motivations.
Par contre, comme pour le 1er tome, pour moi, on a toujours ce moment de latence à un moment qui a tendance à plomber un peu le récit. Les personnages tournent en rond, s’interrogent, vont ici ou là pour que rien n'avance vraiment pendant une petite cinquantaine de pages et je trouve ça dommage car sinon, le récit est plutôt pas mal

Mon avis final est...
bon même si avec toutes ces tergiversations en moins, on aurait gagné en efficacité si vous voulez mon avis. Après, comme pour le 1er opus, l'auteure nous accroche en fin d'histoire pour nous donner envie de découvrir la suite et comme il ne reste qu'un tome, bien évidemment, je me laisserai tenter dès sa sortie !

jeudi 1 août 2019

Making of




* Auteur : Xavier Durringer
* Éditeur : Pocket
* Nombre de pages : 320
* Tome : Unque
* Date de sortie : 2 Mai 2019
* Genre : Contemporain
* Titre VO : ---
* Prix : 6.95 €
* Note : 13.5/20



Pour en savoir plus sur Making of, cliquez sur le titre



Résumé.
Vous êtes au cinéma. Sur l'écran, un homme et une femme font l'amour. La lumière est magnifique, le cadre parfait. Un long mouvement de travelling, à peine perceptible, fixe l'instant. Ils s'aiment, c'est sûr ! Mais que s'est-il passé une heure avant et une heure après sur le plateau ? Ça, heureusement, assis dans votre fauteuil, vous ne le saurez jamais ! C'est ce qu'on appelle la magie du cinéma...
Un ancien taulard qui s'improvise acteur et s'obstine à ne pas dire son texte, son remplaçant retrouvé nu accroché à un arbre dans le maquis corse en train de manger des gambas, un assistant séquestré dans le coffre d'une voiture, une actrice qui se prend une mandale au moment le plus chaud d'une scène d'amour, et Corso, le réalisateur, qui entre tendresse et exaspération envers son équipe tente désespérement de maîtriser ce chaos...

Mon avis. 
Si j'ai sorti ce livre de ma PAL, c'est parce que...
il me faisait tout simplement envie. La couverture a beau être simple, mon regard avait été totalement attiré par cette chaise de réalisateur (grande fan de cinéma que je suis) et le résumé me laissait espérer une histoire un peu "fofolle" qui se lirait toute seule et c'est exactement ce dont j'avais envie sur le moment donc pourquoi chercher plus loin ?

Ce que j'ai découvert lors de ma lecture...
c'est un univers loufoque où l'on découvre l'envers du décor d'un tournage de film. Et on peut dire que le réalisateur que l'on suit ne va pas être aidé dans sa réalisation par grand monde ! Entre certains acteurs extravagants ou tragédiens et d'autres carrément taciturnes, il va avoir un sacré travail à faire. Et on ne peut pas dire non plus qu'il soit bien épaulé par le reste de l'équipe.
J'ai aimé découvrir cet aspect du cinéma que l'on ne connait pas, loin du glamour des tapis rouges et autres tournées de promo.
Par contre, je n'ai pas vraiment accroché à l'histoire en elle-même ni ne me suis attachée aux personnages. En début de lecture, j'avoue avoir bien rigolé à certaines situations mais j'ai ensuite décroché, certainement à cause de ces personnages que ne m'attiraient pas plus que ça et je le regrette

Mon avis final est...
donc mitigé. L'idée de base est très bonne et pour ceux qui accrochent je pense que ça sera une parfaite lecture divertissante avec juste ce qu'il faut de sa dose de cynisme pour passer un très bon moment mais pour moi, ça ne l'a pas fait jusqu'au bout, dommage
 

mercredi 31 juillet 2019

Everless, tome 1




* Auteur : Sara Holland
* Éditeur : Bayard
* Nombre de pages : 445
* Tome : 1 sur 2
* Date de sortie : 9 Mai 2019
* Genre : YA, Fantasy
* Titre VO : Everless
* Prix : 17.90 €
* Note : 16.5/20



Pour en savoir plus sur Everless, cliquez sur le titre



Résumé.

Julie vit dans la misère avec son père. Pour pouvoir payer ses dettes, celui-ci va consulter l'extracteur de temps. Car au royaume de Sempera, tout se paie en temps. On peut en effet transformer en métal précieux le temps de vie contenu dans le sang...
Pour éviter que son père, déjà très affaibli, se condamne en procédant à une nouvelle saignée, Julie se fait engager comme domestique à Everless, la résidence des Gerling, la famille la plus puissante du royaume. On va y célébrer les noces de Roan, le fils cadet de la famille, avec la fille adoptive de la reine. Cette dernière est agée de plusieurs centaines d'années grâce à ses richesses (la monnaie créée à partir du sang peut aussi se consommer pour allonger la vie...)
Or, Julie est depuis toujours secrètement amoureuse de Roan. Car elle a vécu à Everless dans son enfance. Mais suite à un tragique accident, son père et elle ont dû s'enfuir. Et son père lui a toujours interdit de retourner à Everless...


Mon avis. 
Si j'ai sorti ce livre de ma PAL, c'est parce que...
celui-ci fait parti des livres VO qui peuplaient ma Wishlist depuis sa sortie (début 2018), mais comme, pour une fois, j'avais été raisonnable et que je n'avais pas encore craqué, c'est avec joie que je l'ai vu arriver chez Bayard et là, il n'y avait plus de raison de repousser cette découverte.
Car ce qui m'avait surtout attiré, au-delà de sa magnifique couverture, c'était le résumé qui sortait un peu de ce qu'on lit régulièrement, avec un univers où notre sang est la "monnaie courante" utilisée.

Ce que j'ai découvert lors de ma lecture...
c'est un monde divisé en deux castres, comme on pouvait s'y attendre justement avec ces bases. Celui d'un peuple qui crève la faim d'un côté et se voit obligé de se faire saigner au sens propre jour après jour, et d'un autre, les gens d'influence qui dilapident à tout va car ils savent qu'ils n'auront jamais à s’inquiéter de quoi que ce soit...
Au milieu de tout ça, on découvre Julie qui, comme nous l'annonce déjà le résumé, à connu dans sa jeune enfance certains privilèges d'Everless et qui, aujourd'hui, trime sans arriver à joindre les deux bouts. On comprend donc facilement son choix de se faire embaucher à Everless quand l'opportunité se présente malgré le danger contre lequel son père l'a toujours mise en garde.
J'ai aimé l'univers et la plupart des personnages et malgré un début assez lent (ben oui, il faut bien nous donner toutes les bases de cette histoire), j'ai assez vite été immergé dans l'histoire avec toujours l'envie d'en découvrir plus et d'avoir le fin mot de l'histoire. Car on s'en doute dès le début, il y a anguille sous roche et je peux vous dire que quand l'auteure décide de nous lâcher toute la vérité, elle ne fait pas semblant, les derniers chapitres ne nous épargnent pas et relancent totalement l'intérêt pour le second tome à venir

Mon avis final est...
positif. Un univers qui sort de ce que l'on connait déjà, un peu de romance pour ne pas rester non plus uniquement dans le côté manipulation, castres et autres joyeusetés du genre et une héroïne assez sympathique même si elle devrait parfois se poser et réfléchir plutôt que d'agir sur un coup de tête. Mais c'est aussi ça qui fait qu'on s'attache à elle. Je n'irais pas jusqu'à dire que Sara Holland est sadique avec son final, mais ce qui est sûr, c'est qu'on est pas épargné et qu'elle sait comment nous donner envie de découvrir la suite

mercredi 10 juillet 2019

Si Seulement, Lucie



* Auteur : Vincent Engel
* Éditeur : Hachette
* Nombre de pages : 240
* Tome : Unique
* Date de sortie : 3 Juillet 2019
* Genre : Contemporain, Romance, Drame
* Titre VO : ---
* Prix : 13.90 €
* Note : 15.5/20



Pour en savoir plus sur Si Seulement, Lucie, cliquez sur le titre



Résumé.
Depuis l'enfance, Lucie porte un secret. Sa tête est pleine de "si" qui l'empêchent parfois de faire des choix. Lorsqu'elle rencontre Jim, elle voit en lui une sorte d'extraterrestre. Elle le déteste tout de suite car elle sait qu'elle pourrait tomber amoureuse de lui.
Jim vit dans ses rêveries. Il s'intéresse à des sujets qui n'intéressent personne et vice-versa. Lorsqu'il croise le regard de Lucie, il sait qu'elle est différente des autres filles. Il sait aussi, à ce moment-là, que sa vie va changer.


Mon avis. 
Si j'ai sorti ce livre de ma PAL, c'est parce que...
j'avais une envie de lecture contemporaine, douce mais qui pouvait me réserver des surprises et... de chats ^^ Et comme il y en a pleins la couverture, je ne pouvais pas me tromper là-dessus ! Le résumé, lui, me promettait une romance qui ne s'annonçait pas forcément simple et donc avec du mystère, il ne m'en fallait pas plus pour me lancer dans ce récit

Ce que j'ai découvert lors de ma lecture...
c'est une histoire qui parait simple au premier abord, entre une jeune fille qui a de nombreux secrets et une vie pas facile au quotidien et un jeune garçon qui, bien que plein de qualité, ne trouve pas vraiment sa place dans la vie de tous les jours. Ils sont très différents mais en même temps ont de nombreux, très nombreux, points communs.
Alors que cette histoire pourrait juste être celle de la rencontre de 2 personnes qui "se trouvent", il y a bien plus à découvrir... ne serait-ce que les nombreux secrets que cache Lucie.
Concernant les personnages, j'ai tout de suite apprécié Jim, son côté bienveillant, son humour, son empathie, ça ne peut être que quelqu'un que l'on aime. Pour Lucie, ça n'a pas été immédiat, justement à cause de tout ce qu'elle ne dit pas et du fait qu'elle passe les 3/4 de son temps sur la défensive. Mais au fil des pages et des révélations, tout comme Jim, on tombe sous le charme et on se laisse porter par leur aventure

Mon avis final est...
que j'ai passé un bon moment avec ce livre et ses personnages. J'ai beaucoup apprécié que l'on garde une certaine forme de simplicité dans le récit, qu'on ne joue pas la surenchère et qu'on laisse la place aux sentiments vrais.
Un bon moment de lecture, parfait pour la saison

lundi 24 juin 2019

La Maison des Oiseaux



* Auteur : Allan Stratton
* Éditeur : Milan
* Nombre de pages : 352
* Tome : Unique
* Date de sortie : 29 Mai 2019
* Genre : Contemporain
* Titre VO : The way back home
* Prix : 15.90 €
* Note : 17.5/20



Pour en savoir plus sur La Maison des Oiseaux, cliquez sur le titre



Résumé.

Harcelée par sa cousine, rejetée par ses camarades et incomprise de ses parents, Zoe Bird entretient une relation très forte avec sa grand-mère, qui semble pourtant perdre peu à peu la tête. Lorsque ses parents placent la grand-mère dans une maison de retraite, Zoe décide que le moment est venu de se libérer. Elle fait sortir clandestinement sa grand-mère de la maison de retraite, et, ensemble, elles partent dans un voyage à travers le pays à la recherche de l’oncle de Zoe dont personne n’a de nouvelles depuis longtemps.
Mais la réalité crue et les secrets de famille bien enfouis vont s’inviter sur leur chemin…


Mon avis. 
Si j'ai sorti ce livre de ma PAL, c'est parce que...
parce que j'ai découvert Allan Stratton avec son autre livre, Les chiens (sorti fin 2015, toujours chez Milan) et que j'avais juste adoré du début à la fin alors qu'avant d'entamer ma lecture, je me demandais si ça allait être une histoire vraiment faite pour me plaire. Je n'avais même pas eu à tergiverser, au bout de seulement quelques pages, il m'avait totalement accroché et cette lecture c'était même finie par un beau coup de cœur !
Donc quand j'ai lu le résumé de ce livre, ma première réaction a été "ouais, pourquoi pas", puis j'ai reconnu le nom de cet auteur qui m'avait vraiment agréablement surprise et c'est aussitôt devenu un indispensable que je voulais découvrir absolument, même si l'histoire semblait très très différente de la précédente

Ce que j'ai découvert lors de ma lecture...
en effet, une histoire qui n'a rien à voir, de près ou de loin avec la précédente. Je m'y attendais et c'est aussi ce que j'aime, qu'un auteur ne s'enferme pas dans le même genre d'histoire avec juste des variantes dans le "scénario". Non, là où Les Chiens avait vraiment une ambiance pesante, oppressante et un fil conducteur plutôt flippant, La Maison des Oiseaux en est à l'opposé avec une histoire beaucoup plus actuelle mais qui évoque énormément de thèmes durs, éprouvants et émouvants. 
C'est impressionnant, d'ailleurs, le nombre de sujets traités en si un peu plus de 350 pages.
Je ne vous en dis pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte, car c'est vraiment un livre à lire.
Ma lecture a été plus que fluide et agréable. Les chapitres étant assez courts et agrémentés de nombreux dialogues, on a vraiment tendance à les enchainer sans voir les pages défiler.
Le seul petit bémol est dans l'attitude de Zoé qui, certes a de nombreuses qualités, mais ne prend pas toujours le temps de réfléchir et agit souvent sur un coup de tête. Maintenant, c'est aussi en adéquation avec son âge donc c'est certainement mon côté "vieille" qui a tiqué pas mal de fois sur son comportement ^^

Mon avis final est...
qu'il faut vous jeter dessus si vous le croiser en magasin ! Une excellente lecture, un style fluide, une histoire qui est, d'un côté légère mais aussi intense grâce aux nombreux thèmes qu'elle aborde et sur lesquels on ne peut "cogiter" par la suite. Vivement un nouveau titre de cet auteur, je serai au rendez-vous, peu importe la thématique !

lundi 10 juin 2019

Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 4 - La Carte des Jours



* Auteur : Ransom Riggs
* Éditeur : Bayard
* Nombre de pages : 628
 * Tome : 4 sur 6 (à paraitre)
* Date de sortie : 17 Avril 2019
* Genre : YA, Fantastique
* Titre VO : Miss Peregrine's peculiar children, book 4: A map of days
* Prix : 17.90 €
* Note : 15/20



Pour en savoir plus sur La Carte des Jours, cliquez sur le titre


Résumé.
Jacob Portman est de retour chez lui, en Floride, là où tout a commencé. Et cette fois, son rêve est devenu réalité : Miss Peregrine et les enfants particuliers sont à ses côtés. Ces derniers découvrent, fascinés, le monde moderne. Afin de faciliter leur intégration, Jacob est chargé de leur donner des cours de normalité. Au programme : plage, baignade, et leçons particulières.. Mais la découverte d’un mystérieux bunker dans la maison de son grand-père va tout changer. Persuadé qu’Abe lui a laissé des indices pour sauver des enfants particuliers isolés, Jacob entraîne ses amis sur les routes. C’est le début d’un jeu de piste dangereux, à travers un long périple dans l’Amérique d’aujourd’hui, territoire étrange, aux espaces parallèles peuplés de créatures d’un autre temps.


Mon avis.
Pourquoi ce livre a rejoint ma PAL ?
Un nouveau tome de Miss Peregrine, comment résister ? Bon, si je dois être honnète, je n'étais pas totalement à jour dans la série, puisqu'il me restait le tome 3 à lire avant cette nouvelle sortie. Mais justement, un nouveau titre, c'était la motivation pour me lancer dans le tome 3 juste avant sa sortie (et de ne pas être perdue comme l'ont un peu été mes acolytes de LC, Emilie et Mathieu. Ils étaient d'ailleurs bien contents que je puisse leur rafraichir quelque peu les idées ^^). 
J'avoue que ce n'était pas l'envie qui m'avait manquée de le sortir mais, vu que c'est en VO que j'avais la première trilogie, ça se sort moins facilement, surtout quand on connait l'univers, vous imaginez que ce n'est pas la lecture en anglais la plus simple du monde 😆
Bref, ce 4e opus m'a bien encouragé à me mettre à jour et, surtout, j'étais curieuse de voir ce que l'auteur nous réservait pour la suite

Et cette lecture, ça donne quoi, au final ?
Un gros pavé, ça c'est sûr ! Plus de 600 pages, ça peut faire peur, c'est pour ça qu'une LC s'imposait et surtout, j'adore quand on échange nos impressions en cours de lecture ou suite à un évènement marquant dans l'histoire.
Sans grande surprise, les premiers chapitres du livres sont assez conséquents (pour tout vous dire, les 3 premiers finissent à la page 147, c'est dire), ils nous replongent dans l'univers et on retrouve clairement le style de Ransom Riggs, très descriptif. Ce n'est pas désagréable, mais il faut tout de même s'accrocher un peu.
Gros avantage, on reprend les choses directement là où on les avait laissé (génial quand on a fini le tome précédent juste 2 semaines plus tôt), mais clairement on sent rapidement qu'on se lance dans une toute nouvelle intrigue. J'ai beaucoup apprécié que celle-ci démarre grâce à Abe, le grand-père de Jacob car, si on ne l'a jamais connu, il reste le point commun entre Jacob, Miss Peregrine et les enfants particuliers. On en profite aussi pour en apprendre bien plus sur lui

Avis final ?
Une bonne, grosse lecture ^^ Une fois que l'on a repris l'habitude du style de l'auteur, c'est avec plaisir que l'on replonge dans son univers toujours aussi incroyable. Les divers photos que l'on trouve parsemées au fil des pages ont toujours été un gros plus et c'est pareil cette fois aussi, elles permettent de bien visualiser ce que l'on nous décrit. Clairement, on est tombé d'accord avec les copains, ce 4e opus reste, d'une certaine façon, introductif et nou laisse présager des aventures encore bien mouvementées pour cette joyeuse petite bande. Affaire à suivre...

mercredi 17 avril 2019

Maudit Cupidon, tome 1



* Auteur : Lauren Palphreyman
* Éditeur : Hachette
* Nombre de pages : 410
* Tome : 1 sur 3
* Date de sortie : 6 Février 2019
* Genre : Fantastique, Young Adult
* Titre VO : Cupidon's Match
* Prix : 18 €
* Note : 15/20



Pour en savoir plus sur Maudit Cupidon, cliquez sur le titre



Résumé.
À 17 ans, Lila découvre que les cupidons, loin d’être un mythe, sont bien réels. Qu’ils constituent une agence d’entremetteurs œuvrant dans le plus parfait des secrets. Et qu’elle, petite mortelle ordinaire, a été matchée au dieu de l’amour originel : Cupidon lui-même. Une vaste plaisanterie ? Non, une malédiction ! D’abord, elle n’a rien demandé. Ensuite, Cupidon est si ingérable qu’il a été banni de la Terre il y a des décennies. Enfin, tous deux encourent la peine capitale s’ils tombent amoureux, les relations entre humains et cupidons étant proscrites. Or sa prétendue âme sœur est de retour, décidée à braver l’interdit et les flèches d’une mystérieuse armée jetée à ses trousses… Lila n’a plus le choix. Aidée de Cal, le jeune frère de Cupidon, elle doit fuir et, par tous les moyens, tenter d’inverser le cours de leur destin.


Mon avis. 
Si j'ai sorti ce livre de ma PAL, c'est parce que...
j'avais flashé sur la couverture mais aussi sur le résumé, qui me promettait une histoire bien sympathique. Cupidon qui a une âme sœur et la poursuit de ses assiduités, ça promettait d'être sport !
En plus, on était en période de St Valentin, donc le livre tombait à pique pour être dans le mood.

Ce que j'ai découvert lors de ma lecture...
c'est une histoire qui démarre fort, on ne perd pas de temps avant de lancer les choses puisque l'on rencontre, de suite, Lila qui se rend justement à l'agence Cupidon pour demander à ce que l'on arrête de la harceler par courrier suite à ce match avec cette prétendue âme sœur.
Un début de lecture bien plaisant donc, même si j'ai trouvé par la suite qu'on s'égarait un peu.
En gros, le début est top, le final rythmé et plaisant à suivre, mais le tiers du milieu à plus tendance à se trainer en longueur et on a même parfois l'impression de tourner en rond, comme si l'auteure voulait nous laisser du temps et du suspense avant de tout nous dévoiler, mais qu'elle ne sait finalement comment le faire de façon justifiée.
C'est dommage car, comme je vous le disais, le reste me plaisait bien, les personnages m'ont bien plu aussi (mis à part Cupidon, je n'y arrive vraiment pas, il me hérisse), on aurait vraiment gagné à supprimer 50 pages de mon point de vue... mais bon

Mon avis final est...
donc plus mitigé que je l'aurais voulu et un peu navrant car le potentiel était là. Maintenant, j'ai tout de même passé un bon moment et l'histoire est originale, je ne peux pas lui retirer ça, c'est pourquoi j'ai très envie de découvrir la suite de cette série quand elle arrivera chez nous, en espérant que l'ensemble soit plus équilibré tout de même

lundi 15 avril 2019

Dividing Eden, tome 2



* Auteur : Joëlle Charbonneau
* Éditeur : Milan
* Nombre de pages : 277
* Tome : 2 sur 2
* Date de sortie : 13 Février 2019
* Genre : Fantasy, Young Adult
* Titre VO : Dividing Eden, Book 2
* Prix : 15.90 €
* Note : 16/20



Pour en savoir plus sur Dividing Eden, tome 2, cliquez sur le titre



Résumé.

Andreus est enfin roi d'Eden. Mais loin d'être comblé, il est hanté par ce qu'il a fait pour accéder au pouvoir : il croit avoir tué sa jumelle Carys. Et sa culpabilité redouble quand il se rend compte que ses sujets sont toujours fidèles à la disparue. Pour couronner le tout, les vents sont retombés sur Eden et les moulins ne fabriquent plus d'électricité, le royaume est plongé dans l'obscurité ; il faut trouver au plus vite le moyen de sauver le royaume.
Et si Carys était la solution à tous ces problèmes ? Car Carys est en vie. Et elle compte bien revenir auprès de son frère, qu'il le veuille ou non.


Mon avis. 
Si j'ai sorti ce livre de ma PAL, c'est parce que...
j'avais tout simplement adoré le 1er tome de ce diptyque, malgré mes quelques appréhensions de départ. En effet, quand on découvre des ouvrages où le lègue de la couronne, la royauté et les luttes de pouvoirs sont au centre de l'intrigue, il n'est pas rare d'avoir une mise en place qui s'étale sur de longs chapitres, histoire de bien nous donner le contexte dans lequel on évolue. Mais Joëlle Charbonneau avait parfaitement réussi à nous faire plonger très vite dans son univers sans souffrir d'aucune longueur, avec son 1er opus. Je ne pouvais donc qu'être au taquet pour découvrir cette suite, surtout avec le final sur lequel on nous avait abandonné...

Ce que j'ai découvert lors de ma lecture...
c'est une histoire qui reprend exactement là où on l'avait laissé, et c'est ce que j'aime. Le souci, par contre, quand c'est le cas, c'est qu'on a peur d'avoir oublié des choses entre la lecture de ces deux tomes et de ne pas toujours s'y retrouver. Mais ça n'a pas été le cas, les rappels tombent au bon moment et ne sont pas plombant pour le récit, au contraire. 
Ce 2e opus est différent du 1er, suite aux évènements survenus, mais est tout aussi addictif et se dévore sans que l'on ne s'en rende vraiment compte. Les pages défilent à une vitesse folle tellement on reste sous tension, sans savoir vers quel dénouement on se dirige, et ça c'est top !

Mon avis final est...
donc tout aussi bon que celui concernant le début de cette série. Encore une fois, Joëlle Charbonneau fait carton plein chez moi avec une histoire pourtant bien différente de celles avec lesquelles je l'avais découverte (L’élite, Need). Ces récits sont frais mais avec des bases solides, ce qui fait que le lecteur s'immerge très vite dans ses histoires sans voir le temps passer. Je suis donc dans les starting blocks pour sa prochaine sortie :)

dimanche 14 avril 2019

Book Haul de Janvier 2019 *Vidéo*





         Des envies, des promos et un rythme de lecture au top, autant vous dire que j'avais pleins d'excuses pour craquer niveau achats en ce début d'année 😉

Bon visionnage

lundi 25 février 2019

Au rythme de ton souffle



* Auteur : Nicholas Sparks
* Éditeur : Michel Lafon
* Nombre de pages : 336
* Tome : Unique
* Date de sortie : 8 Novembre 2018
* Genre : Romance, Contemporain
* Titre VO : Every Breathe
* Prix : 19.95 €
* Note : 16/20



Pour en savoir plus sur Au rythme de ton souffle, cliquez sur le titre



Résumé.
Hope Anderson, 36 ans, vit en couple depuis six ans avec Josh, un chirurgien qui rechigne à s’engager. Au moment où elle apprend que son père adoré est gravement malade, elle décide d’aller se ressourcer dans le cottage familial de Sunset Beach en Caroline du Nord. Tru Walls, jeune quadragénaire divorcé, est guide de safari au Zimbabwe. Le jour où il reçoit une lettre d’un homme prétendant être son père biologique, il décide de rejoindre la Caroline du Nord afin de percer le mystère de sa naissance.
Quand ces deux êtres se rencontrent sur la plage, leur attirance est immédiate, inexplicable. Mais comment concilier deux parcours de vie si éloignés, comment choisir un continent aux dépens de l’autre, Hope et True pourront-ils bouleverser leur quotidien pour vivre pleinement leur amour ?


Mon avis. 
Si j'ai sorti ce livre de ma PAL, c'est parce que...
Quoi de mieux qu'un Nicholas Sparks quand on a envie d'une bonne histoire d'amour pleine d'imprévus et de rebondissements ! A chaque fois, cet auteur arrive à m'embarquer dès les premières pages avec ses récits tous aussi différents les uns que les autres, c'est bien simple, je ne lis même plus les résumés, je me contente de me procurer chaque nouvelle sortie. Et, pour une fois, ce n'est pas une grosse "briquasse" contrairement aux derniers grands formats sortis chez Michel Lafon, il n'est donc pas difficile de se laisser tenter !

Ce que j'ai découvert lors de ma lecture...
C'est du voyage, déjà, puisque dès les premières pages du livre, on se retrouve aux côtés de Tru au Zimbabwe, on y découvre les plaines sauvages et cette vie qui est la sienne, que nous, justement, nous ne connaissons pas.
Ensuite, des personnages attachants qui n'ont pas eu la vie facile et pour lesquels on couine de plaisir devant ces petits bonheurs qu'ils vont vivre l'un avec l'autre. Leur histoire est fluide, rapide, certes mais sans qu'on ait l'impression que ça le soit trop. Comme souvent, le dosage est parfait dans l'émotion et c'est avec un certain stress que l'on tourne les pages car on redoute ce qui va suivre...

Mon avis final est...
Donc très positif, vous l'aurez compris. Une belle plume, des personnages auxquels on s'attache très vite et pour lesquels on veut le meilleur même si, dès le départ, on voit clairement les très nombreux obstacles qu'il leur faudrait surmonter.
Ce que j'apprécie vraiment dans les Sparks, c'est aussi la réalité des épreuves que subissent les personnages, les situations dans lesquelles ils se retrouvent qui sont, totalement, celles du quotidien que l'on pourrait tous affronter. C'est grâce à ça que l'on s'attache à eux. On trouve dans chaque livre, une vraie tranche de vie avec ses bonheurs et imprévus qui remettent tout en cause et c'est pour ça que l'on y revient 😊

mercredi 30 janvier 2019

Le train des Orphelins




* Auteur : Christina Baker Kline
* Éditeur : Pocket
* Nombre de pages : 408
* Tome : Unique
* Date de sortie : 22 Novembre 2018
* Genre : Drame, Historique
* Prix : 7.90 €
* Note : 17/20



Pour en savoir plus sur Le train des orphelins, cliquez sur le titre



Résumé.
Pour son premier roman publié en France, Christina Baker Kline revisite une page méconnue de l'histoire des États-Unis, les trains d'orphelins envoyés vers l'Ouest pour servir de main-d'oeuvre gratuite. En 1929, la petite Vivian, 7 ans, récemment arrivée d'Irlande, embarque dans l'un d'entre eux sans savoir qu'elle va vivre un bien cruel voyage et être quasiment réduite en esclavage... De nos jours, elle dévoile enfin son passé à Mollie, une orpheline indienne de 17 ans


Mon avis.
Si j'ai sorti ce livre de ma PAL, c'est parce que...
après avoir enchainé les lectures divertissantes, aussi bien jeunesse que romance Chick Lit pendant les vacances de Noël, j'arrivais au moment où j'avais envie d'une vraie lecture "coup de poing", de m'éloigner des mondes fantastiques, que j'avais, certes, découvert avec plaisir mais j'avais vraiment envie d'une histoire bien réelle. Et quoi de mieux que ce livre qui parle d'un épisode de l'histoire américaine dont je n'avais jamais entendu parler

Ce que j'ai découvert lors de ma lecture...
c'est une histoire dure, vraiment très dure mais qui est suffisamment bien raconter pour ne pas tomber dans le mélo qui fait pleurer dans les chaumières. Loin de là.
On nous dévoile une vérité crue, celle de tous ces enfants devenus orphelins et qu'on essaye par tous les moyens de caser à gauche, à droite, peu importe les conditions auxquelles on les abandonne, tant qu'ils deviennent le problème de quelqu'un d'autre...
Ce qui est appréciable, d'ailleurs, c'est que l'on entame pas le livre avec une vieille dame qui va juste nous dire "je vais vous raconter mon histoire, tous les malheurs que j'ai connu il y a bien longtemps".
Non, à la place, on met en relation une jeune fille, elle aussi, à un moment délicat de sa vie et c'est petit à petit qu'elles se confient l'une à l'autre.
Ça a un côté touchant et l'alternance entre présent et passé permet de maintenir notre intérêt au fil des pages et des chapitres

Mon avis final est...
très positif, je suis vraiment contente d'avoir découvert cette histoire.
Comme bien d'autres livres bouleversants que j'ai lues, je trouve que c'est important de revenir sur ces évènements méconnus (ou trop peu connus) du passé et de ne pas les oublier, c'est pourquoi je ne peux que vous conseiller de découvrir ce livre. Bon, par contre, à sortir au bon moment, pas quand on a déjà un petit moral ou qu'on a envie de lecture légère 😉

lundi 28 janvier 2019

Dragons / Harold et les dragons, tome 1 - Comment dresser votre dragon




* Auteur : Cressida Cowell
* Éditeur : Hachette
* Nombre de pages : 220
* Tome : 1 sur 11
* Date de sortie : 16 Janvier 2019
* Genre : Jeunesse, Fantastique
* Prix : 13.90 €
* Note : 15/20



Pour en savoir plus sur La série Harold et les dragons, cliquez sur le titre



Résumé.
J’aurais dû capturer une créature féroce, laide et méchante… Mais je me retrouve avec Krokmou, le dragon le plus petit, minuscule et ridicule que vous ayez jamais vu.
De quoi j’ai l’air, moi, avec un dragon flemmard, qui ne m’écoute pas et ne lève jamais sa petite griffe  ? Ce n’est pas comme si, en tant que fils du chef, Stoïk la Brute, je n’avais pas deux fois plus la pression  !
Alors, vous vous demandez tous comment Harold l’Incapable est devenu le grand Harold Horrib’Haddock, héros incontesté des Vikings  ? Eh bien, voici le secret de ma réussite  !


Mon avis.
Si j'ai sorti ce livre de ma PAL, c'est parce que...
j'étais en manque de dragons, vraiment ! Tout simplement parce que j'avais une autre lecture en cours, en VO, le sublime Talon de Julie Kagawa... Tellement beau, tellement sensé être centré sur les dragons... et avec SI PEU DE "VRAIS" DRAGONS, dans les faits... 😓 en tous cas à 60% du livre, j'attendais toujours, les écailles, le feu et un éventuel affrontement. Et bien non... tout ce que j'avais c'était une très grosse frustration, alors quand cette, très réussie, réédition du 1er tome d'Harold et les dragons est arrivée dans ma boîte aux lettres, autant vous dire que je n'ai pas réfléchi longtemps avant de l'attaquer ^^

Au final, ce que j'ai découvert...
c'est une histoire, certes adressée à un public jeune, mais qui m'a tout autant embarquée  que si j'avais eu 12 ans. Harold, notre héros, est un petit gars bien sympa mais qui sait pertinemment qu'il ne pourra jamais être à la hauteur de ce que l'on attend de lui. Mais plutôt que de maudire son sort ou son ascendance, il fait avec ce qu'il a et s'adapte toujours.
Ce 1er tome est surtout introductif, même s'il s'y passe de nombreuses choses, il met surtout en place les personnages et nous présente bien les bases de l'univers que l'on va continuer à découvrir par la suite. C'est avec plaisir que les pages se tournent, d'autant qu'elles sont agrémentées de dessins (chose qui à beaucoup plus à mon fils ^^)

Ce qui est un peu perturbant...
c'est que cette réédition reprend l'affiche du 3e film (en salles, en ce moment même) et qu'il peut quelque peu nous "perdre". Je pense notamment à ceux qui penseraient y retrouver l'histoire découverte au cinéma. D'autant qu'il y a beaucoup de changements entre l'histoire de base et celle que l'on découvre finalement sur écran.
Après, je reste persuadée que c'est aussi une bonne idée de visuel pour attirer ces mêmes jeunes spectateurs qui ne sauraient pas que cette adaptation est inspirée de livres et qui, du coup, seront certainement curieux de se lancer dans cette découverte

Mon avis final est...
que c'est une bonne lecture, divertissante et qui saura largement trouver son public. Des dragons de toutes sortes, en veux-tu en voilà, l'univers viking qui traite ses enfants "à la dure" et un monde d'aventures qui s'ouvre à notre héros, que demander de plus ? Je n'hésiterai pas à découvrir la suite des aventures d'Harold de mon côté 😉

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...