mercredi 15 août 2018

Dividing Eden #1





* Auteur : Joëlle Charbonneau
* Éditeur : Milan
* Nombre de pages : 301
* Tome : 1 sur 2
* Date de sortie : 6 Juin 2018
* Genre : Fantasy, Jeunesse
* Prix : 15.90 €
* Note : 16.5/20


Pour en savoir plus sur Dividing Eden, cliquez sur le titre



Résumé.
Lorsque leur père le roi et leur frère aîné meurent, les jumeaux Carys et Andreus doivent s’affronter dans une série d’épreuves pour déterminer lequel des deux régnera sur le royaume d’Eden.
Eux qui n’ont jamais pensé à accéder au pouvoir et qui ont passé toute leur vie à se protéger mutuellement se retrouvent en concurrence pour la première fois. Andreus bénéficie du soutien du Conseil, Carys de celui du peuple. Impossible a priori de les départager, mais, dans l’ombre, chacun intrigue pour voir son favori monter sur le trône.
Malgré leur attachement, s’engage une bataille sans merci entre le frère et la sœur. Jusqu’où sont-ils capables d’aller pour obtenir la couronne ? Peuvent-ils continuer à se faire confiance ? Doivent-ils écouter les conseils de ceux qui, prétendument pour leur bien, les éloignent l’un de l’autre ?

 
Mon avis.
Pourquoi ce livre a rejoint ma PAL.
J'ai plutôt bien accroché au pitch. Voir un frère et une sœur qui s'adorent se retrouver dans des camps opposés, contre leur gré, ça promettait une lecture pleine d'action mais aussi d'émotions 
Et en général, je suis fan des publications Milan qui ont des scénarios aboutis, pour lesquels je ne m'ennuie pas. 
Dernier point qui m'a fait y aller les yeux fermés, l'auteure. Joëlle Charbonneau m'avait totalement convaincue avec sa trilogie "L’Élite", je ne pouvais donc que donner sa chance à sa nouvelle série.

Comment s'est déroulée ma lecture.
On le sait avant même de commencer, avec ce genre d'histoire, il faut prendre un temps pour nous poser les bases. Que ce soit les relations entre les personnages ou le monde dans lequel on va évoluer, on ne peut clairement se lancer de suite dans le vif de l'action. 
C'était une de mes craintes, que cette mise en place soit trop plombante et casse un peu mon entrain à découvrir la suite de ce récit. Finalement, c'est plutôt bien passé, car on arrive à inclure dans ces 1eres pages un certain nombre d'évènements qui maintiennent bien l'intérêt du lecteur. 
Et pour la suite, que dire à part que j'ai été emballée !

Ce que j'ai aimé.
L'écriture, bien sûr. Comme pour L’élite, Joëlle Charbonneau a très vite su capter mon intérêt et le maintenir jusqu'à la dernière page. L'ensemble est rythmé et plusieurs fois les évènements m'ont quand même pris de court, m'empêchant de décrocher avant d'être arrivé à la dernière page. 
J'ai donc fini super frustrée de ne pas avoir la suite vite, très vite, car ce cliffhanger, mes amis, ce cliffhanger.... 

Ce que j'ai moins aimé.
RAS. Comme je vous l'ai dit, la seule chose qui peut ne pas nous emballer à 100% c'est qu'il faut un temps pour apprendre à découvrir l'univers dans lequel on va évoluer. Les 100 premières pages sont donc nécessaires sans que l'action ne soit présente à chacune d'elle

Mon bilan.
J'ai vraiment passé un très bon moment et je me suis même demandé si j'allais la jouer tranquille et attendre la sortie du tome 2 (qui sera donc la conclusion puisque c'est un dyptique) en VF ou si, empressée comme je le suis de découvrir la fin, je n'allais pas passer tout de suite commande du tome 2 en VO. A l'heure actuelle, je ne me suis pas encore décidée mais la tentation est grande, et ça, c'est assez parlant en soit et vous laisse comprendre que j'ai passé un excellent moment avec cette histoire ^^

lundi 13 août 2018

What happened that night #1




* Auteur : Deanna Cameron
* Éditeur : Hachette
* Nombre de pages : 399
* Tome : 1 sur 2
* Date de sortie : 11 Juillet 2018
* Genre : Thriller, Jeunesse
* Prix : 18 €
* Note : 15/20


Pour en savoir plus sur What happened that night, cliquez sur le titre




Résumé.
Personne ne sait pourquoi ma sœur a tué Griffin Tomlin.
Personne sauf moi. Moi, je sais très bien ce qui s’est passé.
Emily ne détestait pas Griffin.
Ou plutôt, elle ne l’avait pas toujours détesté.
Mais, par ma faute, elle s’était mise à le haïr.
Parce que je lui avais raconté une histoire que je n’aurais jamais dû lui avouer.
À partir de là, tout est parti en vrille.
Et Griffin est mort.


Mon avis.
Pourquoi ce livre a rejoint ma PAL.
Le résumé ! Un jeune homme mort, un synopsis qui nous promettait un sacré mystère et donc pas mal de spéculation de la part du lecteur, parce qu'on est d'accord, on sait que l'on ne va pas nous révéler dès le début ce qui nous a amené à ce meurtre

Comment s'est déroulée ma lecture.
Alors déjà j'ai été un peu désarçonnée, puisque j'étais sure de partir avec une histoire qui était un one shot, c'est aussi pour ça que je voulais découvrir ce livre. On commence une histoire et une fois la dernière page tournée, tout est clos, pas d'attente pour la suite, on ne reste pas sur un gros cliffhanger. Et ça, des fois, ça fait du bien ! Ouais, sauf qu'en fait, ce n'est pas un tome unique mais un dyptque...
Mais je m'y suis faite, j'ai donc commencé cette lecture pleine d'optimisme et dans l'ensemble, j'ai bien aimé l'intrigue, qui se laisse suivre assez facilement

Ce que j'ai aimé.
L'histoire. Même si on peut facilement anticiper certaines révélations, d'autres nous prennent totalement par surprise. 
Ce que l'on nous raconte dans ce 1er tome nous donne indéniablement envie de découvrir la suite et l'auteure nous donne pas mal réponses avec ce début pour ne pas être frustré. Clairement, avec ce 1er tome, oui, on sait pourquoi Emily a tué Griffin mais l'histoire prend une tournure qui nous amène vers un tome 2

Ce que j'ai moins aimé.
Le début est lent et, surtout, chargé en descriptions qui n'étaient pas forcément indispensables. Les 150 premières pages sont donc un cap à passer mais heureusement, une fois arrivé à ce stade, on est pris par l'intrigue et la suite se lit bien plus facilement

Mon bilan.
Un 1er tome qui pose de bonnes bases et peut laisser envisager un final plein de surprises. J'ai, dans l'ensemble, passé un bon moment même si je pense qu'avec certaines descriptions en moins, on aurait gagné en dynamique et l'histoire aurait été encore plus addictive. Mais, évidemment, le final ne nous donne qu'une envie, découvrir la suite de cette histoire (qui, il me semble est annoncé pour le dernier trimestre 2018) 

samedi 11 août 2018

Dompteur d'anges





* Auteur : Claire Favan
* Éditeur : Pocket
* Nombre de pages : 448
* Tome : Unique
* Date de sortie : 20 Février 2018
* Genre : Thriller
* Prix : 7.90 €
* Note : 18/20


Pour en savoir plus sur Dompteur d'Anges, cliquez sur le titre



Résumé.
On ne choisit pas sa famille. Encore moins celle de son ravisseur...
Condamné pour un meurtre qu'il n'a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là mêmes censés assurer l'ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu'il est reconnu innocent et libéré, ce n'est plus le même homme. Il n'a désormais plus qu'une seule idée en tête : se venger de cette société qu'il hait par-dessus tout.
Pour frapper ses bourreaux au coeur, il va enlever leurs enfants et, méthodiquement, au fil des ans, faire de ces petits anges des bêtes féroces avant de les envoyer punir ses tortionnaires à sa place. Tout se déroulera selon ses plans jusqu'à ce qu'une de ses créatures lui échappe et disparaisse dans la nature...


Mon avis.
Pourquoi ce livre a rejoint ma PAL.
Autant le thriller n'est pas ma tasse de thé, autant j'ai flashé sur la couverture, ce qui m'a amené à aller voir de plus près le résumé et surtout les avis dont bénéficiait ce livre. Et dans l'ensemble, ils étaient quand même sacrément bons ! Ce qui n'a fait que m'intriguer un peu plus...
Et quand on est curieux, on n'a qu'une envie, celle de se jeter à l'eau, quitte à ce que ce soit un gros flop, mais au moins on suit ses envies et on a aussi la satisfaction de sortir un peu de son genre de lecture de prédilection

Comment s'est déroulée ma lecture.
J'ai commencé avec un peu d'appréhension tout de même, redoutant une mise en place assez longuette comme c'est souvent le cas avec ce genre. Craintes finalement très vite oubliées puisse que l'histoire nous prend très rapidement au tripes, les pages se tournant sans que l'on s'en rende compte et les chapitres s'enchainant vitesse grand V. Une fois le plan machiavélique mis en route, impossible de décrocher, on veut absolument savoir ce qui va se passer ensuite

Ce que j'ai aimé.
Le côté tordu de l'histoire, rien qu'avec les évènements de base que Max met en place pour avoir sa vengeance. Ce personnage est totalement pervers et un vrai psychopathe en devenir dès que son destin change. Alors oui, il en a bavé, et pas qu'un peu, mais tout de même, il va bien au delà de tout ce que j'aurais pu imaginer. C'est flippant et, en même temps, totalement addictif. On a beau spéculer, c'est relativement difficile de voir comment les choses vont tourner...
Les personnages principaux de cette histoire sont un des gros points forts également. Qu'ils soient aussi sanguinaires que Max ou plus humains, l'ensemble apporte une vraie cohérence au récit et nous montre bien qu'avec une même situation de départ, aucun ne tourne de la même façon

Ce qui m'a le moins accroché.
Je n'ai rien à reprocher à ce niveau-là à cette lecture que j'ai trouvé parfaitement bien dosée à tous les niveaux.
Par contre, si vous êtes une âme sensible, accrochez-vous bien car certains passages sont particulièrement sanglants ou durs à lire dus au sadisme de quelques protagonistes.

Mon bilan.
Une excellentissime lecture. Prenante, flippante, addictive, c'est une histoire dont je me souviendrai longtemps et que je pense même relire à l'occasion d'ici quelques années car j'ai pris une véritable claque avec ce livre. Pour moi qui ai beaucoup de mal avec les thrillers, celui-ci regroupe, justement, tout ce que j'aime sans souffrir de longueurs qui, en général, me perdent au bout d'un moment. Allez-y les yeux fermés !

mercredi 18 juillet 2018

Elizas




* Auteur : Sarah Shepard
* Éditeur : Charleston (Collection Charleston Noir)
* Nombre de pages : 428
* Tome : Unique
* Date de sortie : 26 Juin 2018
* Genre : Thriller
* Prix : 22.50 €
* Note : 17/20


Pour en savoir plus sur Elizas, cliquez sur le titre





Résumé.

Quand l'auteure Eliza Fontaine est découverte au fond de la piscine d'un hôtel, sa famille présume que ce n'est que l'une de ses nouvelles tentatives de suicide. Mais Eliza jure qu'elle a été poussée... Motivée à l'idée de trouver son assaillant, Eliza décide de mener l'enquête. Mais alors que la date de publication de son premier roman se rapproche, les questions se font plus nombreuses que les réponses...


Mon avis.
Pourquoi ce livre a rejoint ma PAL.
Pour une fois, je n'y suis pour rien 😁 Il s'y est tranquillement invité en arrivant, par surprise, dans ma BAL ! Mais connaissant l'auteure pour sa série, plus jeunesse, Les Menteuses/Pretty Little Liars, ça a été une surprise plaisir, d'autant qu'étant en période estivale, c'est pile le moment que je choisis pour sortir, parfois, de ma zone de confort et de mes genres habituels de lectures. Son arrivée était donc juste parfaite !

Comment s'est déroulée ma lecture.
Comme une petite balade bien sympa. Le style de l'auteure et la façon dont elle nous décrit les évènements rendent la lecture addictive à souhait et c'est sans s'en rendre compte, ou presque, qu'on tourne les pages les unes après les autres. Quelle surprise en relevant le nez de se rendre compte que 60 pages viennent de passer alors qu'on a l'impression d'en avoir lu une dizaine 😊

Ce que j'ai aimé.
L'atmosphère dans laquelle on plonge très rapidement. Quand on commence cette lecture, on ne connait pas Eliza, dur donc de prendre parti, avec ou contre elle. Mais plus les chapitres s'enchainent plus on devient parano. On ne sait même pas comment se positionner ! Un coup on trouve qu'elle s'emballe trop sur des détails et d'autres, c'est nous qui remarquons quelque chose qui nous rend tout aussi sur la défensive qu'elle.... Et ça c'est top !
La galerie de personnages, tous très différents, est aussi un très bon point et aide à nous perdre  un peu plus au fil de ce que l'on découvre

Ce qui m'a moins accroché.
Le comportement de certains personnages, comme je le précisais ci-dessus, rajoute totalement à l'impression d'être égaré dans un labyrinthe. Top pour l'ambiance mais agaçant quand on veut des réponses claires et précises.... Mon dieu, j'en aurais secoué plus d'un pour avoir enfin le fin mot de l'histoire plutôt que des réponses évasives 😂 Maintenant, je reconnais que c'était impossible de tout me balancer dès le début, sinon, il n'y a plus d'histoire à raconter 

Le bilan.
Une très bonne découverte. J'ai vraiment apprécié de découvrir Sarah Shepard dans un univers plus adulte que ce que j'avais déjà lu d'elle. L'histoire est bien construite et on peut souvent avoir l'impression d'avoir trouvé le dénouement bien avant qu'il ne soit révélé mais il y a tellement de doutes, de zones d'ombre, qu'on n'est finalement sûr de rien avant qu'on nous crache la vérité au visage. Et mon côté tordu aime ne pas s'y retrouver !
Découvrez-le, sans hésiter !

mercredi 11 juillet 2018

Love, Simon




* Auteur : Becky Albertalli
* Éditeur : Hachette
* Nombre de pages : 315
* Tome : Unique ( mais Spin off centré sur Leah par la suite)
* Date de sortie : 30 Mai 2018 (réédition)
* Genre : YA, Contemporain
* Prix : 17 €
* Note : 18/20


Pour en savoir plus sur Love, Simon, cliquez sur le titre





Résumé.

Simon Spier, 16 ans, est gay. Personne n’est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c’est bien à l’abri derrière l’écran de son ordinateur. C’est sur un chat qu’il a « rencontré » Blue. Il ne sait pas grand-chose de lui. Simplement :
1/ Ils fréquentent le même lycée.
2/ Blue est irrésistible.
3/ Il l’apprécie énormément. (Pour être tout à fait honnête, Simon commence même à être un peu accro.)
Simon commet alors une erreur monumentale : il oublie de fermer sa session sur l’ordi du lycée. Résultat ? Martin, un de ses camarades de classe, sait désormais que Simon est gay. Soit Simon lui arrange un coup avec sa meilleure amie, soit Marin révèle son secret à la terre entière. Problème réglé ? Pas si sûr…


Mon avis.
Pourquoi ce livre a rejoint ma PAL.
Pour tout vous dire, ça fait un sacré moment que je connaissais Simon avant de faire, récemment, la lecture de cette réédition, tout simplement puisque j'ai découvert ce livre dès sa sortie VO, en Avril 2015 ! Mais, certainement dépassée par les chroniques à l'époque, je n'en avais pas fait de ce livre... Heureusement avec la sortie du spin off, centré sur Leah (sa BFF) et l'adaptation ciné qui vient de pointer le bout de son nez, quoi de mieux qu'une réédition pour me replonger dans cette univers, redécouvrir l'histoire de Simon et la chroniquer avant de prendre quelques nouvelles de Leah, tout simplement. Par contre, si à l'époque il avait rejoint ma PAL, je me souviens que j'avais vraiment beaucoup aimé le sujet et que c'était un livre omniprésent, un des plus attendu de beaucoup de booktubeurs américains que je suis. Logiquement, j'avais donc suivi l'engouement général ^^

Comment s'est déroulée ma lecture.
Les deux fois, extrêmement bien ! Simon est un personnage tellement attachant qu'on ne peut rester de marbre  à lui et compatir à ce qu'il vit. Tout comme lui, aussi, on se creuse le cerveau pour essayer de découvrir qui est Blue et les prises de bec entre amis ont presque un côté nostalgique, on se revoit facilement quelques années plus tôt, paumés face au quotidien

Ce que j''ai aimé.
Justement ce que je vous ai expliqué ci-dessus. Becky Albertalli à le don de trouver les mots et les situations qui font qu'on arrive à s'identifier à ce que ces personnages traversent, qu'on ait vécu la même chose que ces ados ou non. L'évolution des personnages et les sujets traités sont vraiment percutants et on regrette presque d’arriver trop vite à la fin. Heureusement que je sais maintenant que Leah nous permettra de retrouver cet univers et cette joyeuse bande d'amis, je n'en suis que joie !

Ce qui m'a moins accroché.
RAS. Silence radio. Je ne vois vraiment pas !

Le bilan.
Des personnages et un thème au top. C'est, d'un côté, une tranche de vie presque "banale" et, en même temps, une histoire à découvrir absolument. On rit, on a envie de pleurer, c'est une lecture doudou alors que, parfois, on voudrait hurler devant certaines injustices. Bref, vous l'avez compris, une jolie lecture coup de coeur 💗💗💗
Plus qu'une hâte : découvrir l'adaptation ciné !

jeudi 5 juillet 2018

Book Haul de Mai et Juin 2018

Du VO, du VF, de petits livres et de gros pavés, avec le mois de Juillet qui vient de commencer, il est temps de faire le point sur les nouveaux arrivants de ma PAL !
Bon visionnage 😉


samedi 5 mai 2018

|Vidéo| Update lecture - Fev/Mars 2018


Aujourd'hui, je vous parle de :

* Les Pages de notre Amour (N. Sparks)
* One of us is Lying / Qui ment ? (K. M. McManus)
* Mémé dans les orties (A. Valognes)
* Tous les deux (N. Sparks)
* Les étoiles de Noss Head #1 Illustré (S. Jomain)
* En voiture, Simone ! (A. Valognes)
* Apprendre à devenir adulte (L. Henry) * Debout (R. McGowan)


Bon visionnage 😆

mercredi 25 avril 2018

The Vanishing Girl #1




* Auteur : Laura Thalassa
* Éditeur : Michel Lafon
* Nombre de pages : 364
* Tome : 1/3
* Date de sortie : 8 Mars 2018
* Genre : Fantastique, YA
* Prix : 15.95 €
* Note : 16/20


Pour en savoir plus sur The Vanishing Girl, cliquez sur le titre




Résumé.

Chaque nuit, après s’être endormie, Ember Pierce disparaît. Elle peut alors se téléporter n’importe où: à l’étranger dans une ville inconnue ou dans la chambre d’un garçon qui la fait craquer. Après dix minutes, son temps écoulé, elle retourne dans son lit. C’est un secret qu’elle a réussi à conserver pendant ces cinq dernières années. Mais, maintenant, quelqu’un d’autre est au courant.
Une semaine après son dix-huitième anniversaire, un garçon superbe, Caden Hawthorne, la kidnappe et la livre au gouvernement avant de disparaître sous ses yeux. Ember comprend alors deux choses : elle n’est pas seule et les gens comme elle – les téléporteurs – sont utilisés comme une arme.
Expédiée dans un camp d’entraînement quasi militaire, Ember découvre qu’on lui a affecté Caden comme partenaire. Ils doivent désormais travailler main dans la main lors de missions de téléportation pour le gouvernement, toutes plus risquées les unes que les autres. Mais Ember compte retrouver sa liberté et elle se rapproche de Caden, qui semble détenir la clef qui la fera sortir de cette prison. Si elle parvient à rester en vie !


Mon avis.
Pourquoi ce livre a rejoint ma PAL.
J'étais intriguée depuis des mois par ce livre !!! Amazon, le petit coquin me le proposait à chaque fois que j'allais faire un tour sur son site (oui parce qu'avant d'être publié par Michel Lafon et d'être trouvable dans toutes les librairies, il a été édité par Amazon, dans leur collection Amazon Publishing). J'ai lutté, hésité, failli craquer plusieurs fois, je l'ai mis dans mon panier, puis retiré, puis à nouveau ajouté, avant de l'y mettre de côté.... vous vous rendez compte comme c'est épuisant ^^
Et c'est là que je découvre qu'il sort chez Michel Lafon.... Alors autant arrêter de tergiverser et y aller !

Comment s'est déroulée ma lecture.
J'avoue, j'appréhendais un peu. Et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'avais pu m'empêcher de craquer pour ce livre jusqu'à aujourd'hui. Le côté Militaire de l'histoire, ce n'est vraiment pas le genre de chose que j'apprécie, en général. Les entrainements, le confinement, le règlement, c'est pas ma came. 
Mais là, je n'ai pas rencontré de souci, bien au contraire, passées les 50 premières pages qui, à juste titre, plantent le décor, je me suis totalement laissée happée par l'histoire, au point de ne plus pouvoir en décrocher jusqu'à la dernière page.

Ce que j'ai aimé.
Justement que ce côté militaire, tout en étant présent à chaque page, ne soit pas plombant et laisse de l'espace pour tout le reste.
Les personnages sont tops, aussi bien Ember que Caden. Même ceux que l'on déteste trouvent parfaitement leur place dans le récit.
Le cliffhanger de la fin est à se taper la tête contre les murs, tellement c'est injuste de nous laisser sur une fin comme celle-ci..... Mais quand on finit dans cet état pareil, c'est bien que la lecture a été bonne !

Ce qui m'a moins accroché.
Le fait de découvrir, après la lecture de ce tome 1 que l'auteure n'a pas écrit le dernier de la trilogie, et qu'elle ne sait pas quand elle le fera vraiment.... 😢

Le bilan.
Une très bonne découverte. Vraiment, je ne regrette pas de m'être laissée tenter car c'est une belle découverte dont j'ai hâte d'avoir la suite entre les mains. Comme quoi il faut parfois prendre le risque de sortir de sa zone de confort et ne pas se dire que certains sujets, on le sait d'avance, on n'accrochera pas. Il y a toujours moyen d'être agréablement surpris ;)

lundi 23 avril 2018

Les Colocs






* Auteur : Sarah Morant
* Éditeur : Hachette
* Nombre de pages : 350
* Tome : Unique
* Date de sortie : 28 Février 2018
* Genre : Jeunesse
* Prix : 17.90€
* Note : 16/20






Résumé.

Quand sa cousine-et-colocataire décide de partir un an à l’étranger, Cassandre est bien embêtée. Il est hors de question qu’elle retourne chez ses parents. Par chance, sa cousine lui dégote le colocataire parfait ! Ou pas… 
Car la personne qui se présente à sa porte n’a rien du coloc rêvé. Pire, Alden est tout ce que Cassandre déteste. Et vice versa. Il déplace ses affaires sans la prévenir ; elle refuse de faire la moindre tâche ménagère. Il invite ses amis sans la prévenir ; elle organise des soirées dans leur appart quand il aimerait dormir. Ils ne sont d’accord que sur une chose : leur incompatibilité. Vite, des disputes éclatent et la colocation devient invivable. 
Pour essayer d’apaiser l’atmosphère, Alden propose de poser des règles. Chacun son tour, ils inscriront sur une feuille une loi à ne jamais transgresser. Et plus les jours passent, plus Alden et Cassandre découvrent qu’ils sont peut-être, tout compte fait, des colocataires parfaits…


Mon avis.
Pourquoi ce livre a rejoint ma PAL.
Tout simplement parce que j'avais envie d'une lecture détente, rigolote, sans prise de tête et que c'est exactement ce à quoi ce livre m'a fait penser en découvrant son résumé.
Pour tout vous dire, je ne suis pas une grande fan de la couverture, vraiment, mais ça ne m'a pas coupé l'envie de découvrir cette colocation à problèmes.

Comment s'est passée ma lecture.
Elle a totalement été à la hauteur de mes attentes, j'y ai trouvé tout ce qu'on me promettait et même plus. Les pages ont défilé sans que je ne m'en rende vraiment compte et c'est presque trop vite que je suis arrivée à la fin, on peut donc en conclure que ce livre a parfaitement rempli son job !

Ce que j'ai aimé.
L'humour, les personnages, l'ambiance même de cette coloc qui réunit deux personnages totalement opposés et voir, petit à petit, les choses changer (en bien ou en mal). L'évolution des personnages est aussi très agréable à suivre, car si on a moins de mal avec Alden au tout début (ben oui, c'est le bon mec sympa, artiste, limite geek sur les bords, donc il n'a rien qui fait que l'on ne puisse l'apprécier), Cassandre est quand même un joli stéréotype de la petite peste avec qui on n'a pas envie de partager un appart, qu'on se le dise.

Ce qui m'a moins accroché.
RAS

Le bilan.
Une très bonne lecture, pleine de légèreté et d'humour comme on les aime, parfaite pour une lecture détente d'été ou pour se remonter le moral et rire un bon coup quand, justement, le beau temps n'est pas au rendez-vous (ce qui était mon cas lors de cette lecture). J'ai même été très surprise que l'histoire prenne un tour bien différent de ce que j'avais imaginé, ce qui n'a pas été pour me déplaire, bien au contraire ;)

lundi 12 février 2018

What Light





* Auteur : Jay Asher
* Éditeur : Michel Lafon
* Nombre de pages : 284
* Tome : Unique
* Date de sortie : 12 Octobre 2017
* Genre : Romance, YA
* Prix : 14.95 €
* Note : 15.5/20


Pour en savoir plus sur What Light, cliquez sur le titre




Résumé.
Un premier amour inattendu.

Le poison de la rumeur.

Le récit d’une seconde chance.


Mon avis.
Pourquoi ce livre a-t-il rejoint ma PAL
Bon, soyons francs, le résumé ne nous dit pas suffisamment de choses pour avoir envie de nous jeter directement sur le livre sans se poser de questions. Par contre, CETTE COUVERTURE 😍😍😍 Difficile d'y rester insensible. Mais, si on passe ce côté superficiel qu'on a tous facilement, je sais que je me serais de toute façon laissée tenter par ce livre, tout simplement, parce que c'est LE NOUVEAU JAY ASHER et que j'avais vraiment beaucoup aimé Treize Raisons.

Comment s'est déroulée ma lecture
J'avoue que j'avais un peu d'appréhension en début de lecture quand j'ai découvert que l'on débarquait dans une ferme de sapins de Noël et qu'on y suivait le quotidien de Sierra. C'est mignonnet mais pas super super intéressant donc, j'espérais vraiment qu'on nous planterait juste le décor et que très vite tout le reste se mettrait en place. Et ça a été le cas pour mon plus grand bonheur ! Après ces quelques pages d'intro, ce fut une lecture fluide et diablement agréable.

Ce que j'ai aimé
Le côté tout doux de cette histoire qui se déguste, se savoure tout en abordant des sujets importants tels que les rumeurs (et bien d'autres, mais je ne veux pas vous spoiler 😉). Le contenu et le texte sont agréables à découvrir, on passe un petit moment magique avec des personnages attachants et on se laisse facilement porter par ce atmosphère magique de Noël qui nous y entoure.

Ce qui m'a moins accroché
Le récit manquait juste un peu de punch lors de premiers chapitres, mais on n'y peut pas vraiment grand chose, il faut bien présenter l'univers et les personnages avec qui on va évoluer au fil des pages. J'aurais juste aimé qu'on arrive à insuffler un peu plus de vigueur à cette amorce (sans vous dire comment, je ne suis pas écrivain 😆). Donc un défaut qui n'en est pas vraiment un !

Le bilan
Un roman tout doux, aux accents de chocolats chauds et de mini-marshmallows qui passe divinement bien quand on a envie d'histoire qui nous plongent en plein dans la période de Noël. Des personnages qui traversent des moments difficiles et qui vont fortement changer en l'espace de quelques semaines. Bref, une petite gourmandise qu'on ne peut pas se refuser !

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...