mardi 15 septembre 2020

Midnight Sun

 



* Auteur : Stephenie Meyer
* Éditeur : Hachette
* Nombre de pages : 798
 * Tome : ---
* Date de sortie : 5 Août 2020
* Genre : Romance, Fantastique
* Titre VO : Midnight Sun
* Prix : 19.90 €
* Note : 14.5/20


Pour en savoir plus sur Midnight Sun, cliquez sur le titre



Résumé. 

C’est l’histoire d’un lycéen pas banal. Edward est d’une beauté qui frôle l’absurde, mais ce n’est pas ça qui fait sa non-banalité, quoique ça y participe En vérité, c’est un vampire… Il vit avec sa famille, composée de ses frères et sœurs Jasper, Alice, Rosalie et Emmet, d’Esme sa mère et de Carlisle son père qui est médecin. La particularité de cette famille de vampires ? Il sont « végétariens », et oui, ils ont appris à résister à l’appel de la chasse des humains et se nourrissent d’animaux sauvages comme les ours et les cerfs.
Mais la vie d’Edward va être chamboulée par l’arrivée de Isabella Swan (Bella) qui emménage chez son père, Charlie le chef policier de la ville. Premièrement, elle attire son attention car il n’arrive pas à lire ses pensées. Certains vampires ont des dons particuliers, Edward, lui, peut lire dans les pensées de n’importe qui. Seulement, pas elle, pour une raison inconnue. Deuxièmement, le parfum du sang de la jeune fille est inexplicablement irrésistible…


Mon avis. 

Si j'ai sorti ce livre de ma PAL, c'est parce que...
C'est Edward ! C'est Bella ! C'est Edward et Bella ! Twilight ! Mais en plus Twilight du point de vue d'Edward.
Ce livre qu'on a tous tellement attendu une fois découvert les 4 tomes de la série et qu'on croyait oublié à jamais.
Je pense que tous ceux qui, à l'époque, ont kiffé la série originelle ont fait comme moi : ils avaient été lire les premiers chapitres de ce Midnight Sun en ligne et puis après... plus rien.
Et là, surprise (en tous cas pour moi, je n'avais rien vu venir), on nous l'annonce officiellement et il ne fallait même pas attendre  plus d'un an pour l'avoir entre les mains. 
Donc ni une, ni deux, impossible de passer à côté !

Ce que j'ai découvert lors de cette lecture... 
Alors déjà, il faut être bien accroché parce que c'est un beau, beau bébé que Stephenie Meyer nous sort finalement, dans les 800 pages grand format, rien que ça !
Bon, on peut se dire qu'au moins, elle ne se fiche pas du lecteur en lui sortant un petit livre qui ne va rien nous apporter de neuf. Et justement, si j'ai vraiment apprécié de retrouver l'univers et les personnages que j'avais laissé il y a longtemps derrière moi, là, pour le coup c'est un peu trop.
Dans mes souvenirs, j'adorais Edward (#TeamEdward à fond) mais les souvenirs, des fois, ça vous joue des tours... Mon dieu, j'avais aussi zappé que les vampires ne dormaient pas et que, donc, notre cher Edward avait beaucoup, beaucoup de temps pour cogiter, analyser, spéculer, nous filer mal de crâne, etc... 😂
D'un autre côté, qu'est-ce que j'ai aimé retrouver les Cullen, en découvrir plus sur eux, ça c'est le gros bonus de ce livre.

Mon avis final est...
Que j'étais nostalgique de retrouver cet univers mais en ayant un peu peur d'être déçue. Ben oui, tout ce temps après Twilght et de nombreux autres univers découverts depuis, j'appréhendais.
J'ai, finalement, apprécié de replonger dans cette histoire même si j'ai trouvé le récit parfois un peu long à mon goût, ce qui est dommage car on perd un peu en addictivité. Mais j'ai aimé, enfin, avoir le point de vue d'Edward sur toute cette histoire, et ça, c'est le principal !

mardi 19 mai 2020

La vie est un arc-en-ciel




* Auteur : Cecelia Ahern
* Éditeur : J'ai lu
* Nombre de pages : 411
 * Tome : Unique
* Date de sortie : 23 Février 2007
* Genre : Romance, Contemporain
* Titre VO : Where rainbows end / Love, Rosie
* Prix : 6.90 €
* Note : 17/20


Pour en savoir plus sur On a tué mes enfants, cliquez sur le titre



Résumé.

Sur les bancs de l'école, Rosie et Alex s'étaient juré de ne jamais se séparer. Leur existence bascule pourtant le jour où le jeune garçon déménage avec ses parents aux États-Unis. Cet éloignement forcé sera le premier d'une longue série d'imprévus, comme seule la vie sait en réserver, et les deux « amis » devront apprendre à y faire face. Au fil de leur correspondance, les non-dits et les rendez-vous manqués se devinent... Serait-il possible qu'au plus profond d'eux-mêmes, Rosie et Alex pensent toujours à leur vieux serment ? Mais si parler d'amour est une chose, trouver le moment opportun, dans une vie qui les dépasse, en est une autre... Un roman pertinent et tendre, où les aléas de la vie et les devoirs qu'elle impose sont, comme souvent, autant d'obstacles pour (re)connaître l'amour !


Mon avis. 

Si j'ai sorti ce livre de ma PAL, c'est parce que...
Une envie de roman doudou, d'une lecture toute mimi mais pas non plus plan-plan, j'avais entendu tellement de bons avis sur ce livre que j'avais envie de me faire le mien.
De plus, j'ai l’adaptation qui en a été faite qui n'attend que d'être visionnée à la maison mais, comme à chaque fois, je veux toujours découvrir le livre avant de voir ce qu'Hollywwod nous en a fait (aussi souvent que possible, en tous cas).
Il n'y avait donc pas de meilleur moment pour sortir ce petit livre format poche qui prenait la poussière depuis trop longtemps sur mes étagères !

Ce que j'ai découvert lors de cette lecture...
Un roman épistolaire, pour commencer, et ça a été une très bonne surprise car je n'ai pas souvent l'occasion d'en lire alors que j'aime beaucoup ce format. Ce que j'apprécie énormément, c'est que le fait que l'on découvre l'histoire via des échanges d'emails, de lettres, de petits mots, etc... nous amène directement à l'essentiel. Même si les personnages sont parfois dans l'introspection personnelle, on n'en a pas des pages et des pages comme ça peut être le cas dans un récit plus classique.
En ce qui concerne l'histoire en elle-même, je l'ai tout simplement adorée. Rosie et Alex ne sont que des personnages que l'on peut apprécier (tous comme ceux qui gravitent dans leurs vies) et suivre leurs péripéties m'a fait un bien fou même si je n'ai pu m'empêcher de jurer de nombreuses fois face au destin qui semble s'acharner contre eux. Mais ça a été un pur plaisir de les suivre de la première à la dernière page !

Mon avis final est...
un joli petit coup de cœur pour cette histoire amitié-amour mais qui est tellement plus que ça. On a envie de rire, de pleurer, d'être effondré tout comme les personnages que l'on suit, on a envie d'avoir leurs adresses mails pour pouvoir les aider dans leurs quotidien ou juste leur envoyer quelques mots d'encouragements. Bref, une lecture que je vous conseille définitivement que ça soit pour vous remonter le moral ou juste passer un excellent moment de lecture !

lundi 18 mai 2020

On a tué mes enfants




* Auteur : Ann Rule
* Éditeur : Le Livre de Poche
* Nombre de pages : 610
 * Tome : Unique
* Date de sortie : 30 Mars 2005 (Septembre 1993, 1ere édition)
* Genre : Thriller, Policier
* Titre VO : Small Sacrifices
* Prix : 7.90 €
* Note : 17/20


Pour en savoir plus sur On a tué mes enfants, cliquez sur le titre


Résumé.

« On a tué mes enfants ! » hurle Diane Downs en arrivant à l’hôpital, ses trois enfants sont grièvement blessés à l’arrière de sa voiture.
Cette tragédie bouleverse la tranquillité d’une petite bourgade américaine. La police se lance à la poursuite du mystérieux « homme aux cheveux longs » d’ écrit par la mère éplorée.
Un procureur zélé, troublé par les contradictions de Diane, fouille le passé de cette mère adorable et met au jour le pire des crimes…
Une plongée terrifiante dans les noirceurs de l’âme humaine


Mon avis. 

Si j'ai sorti ce livre de ma PAL, c'est parce que...
Si les thrillers ne sont vraiment pas ma tasse de thé en temps normal, je dois dire que les livres tirés d'histoires vraies sont, par contre, des lectures que j'apprécie vraiment
Bon, bien sûr, je ne les enchainerais pas, au risque de perdre définitivement foi en la race humaine devant tant d'horreurs, mais j'aime régulièrement me faire un livre du genre.
Il y a maintenant de nombreuses années que je voulais découvrir certains livres d'Ann Rule et celui-ci en particulier pour la simple et bonne raison que j'avais vu, il y a de très nombreuses années, l'adaptation télé qui avait été faite de cette histoire (et tirée du livre justement).
Il a juste fallu attendre le bon moment pour sortir ce livre de plus de 600 pages et le confinement s'y prêtait vraiment.

Ce que j'ai découvert lors de cette lecture...
Comme je vous l'ai dit, j'avais vu l'adaptation et, malgré quasi 30 ans de passé depuis (mon dieu, ça ne me rajeunit vraiment pas cette chronique), je me souviens que cette affaire m'avait vraiment marquée donc, au niveau du dénouement, pas de surprise sur le coupable ou ses motivations. Mais ma lecture a pourtant été incroyablement addictive.
Ann Rule ayant un style bien descriptif et l'histoire étant plus comme un compte-rendu d'enquête qu'un roman, il pourrait y avoir moyen de décrocher, mais même si l'analyse des comportements peu quelque peu plomber le rythme du récit, celui-ci est tellement hallucinant qu'il n'en est rien.

Mon avis final est...
très positif, ce livre, aussi horrible soit--il vu les motivations et les actes qu'il s'y passe, met bien en lumière l'affreuse vérité et le comportement complètement aberrant de Diane Downs et tout le travail qui a du être effectué par les différents intervenants dans cette enquête pour que la vérité soit enfin dévoilée au grand jour. C'est choquant, complètement incompréhensible et c'est aussi pour ça que l'on a envie de comprendre ce qui a pu se passer, dans la mesure du possible. Une excellente lecture mais, âmes sensibles s'abstenir !

dimanche 1 mars 2020

Une histoire de Magie #1




* Auteur : Chris Colfer
* Éditeur : Michel Lafon
* Nombre de pages : 411
 * Tome : Unique
* Date de sortie : 6 Février 2020
* Genre : Fantastique, Jeunesse
* Titre VO : A tale of Magic
* Prix : 16.95 €
* Note : 15.5/20



Pour en savoir plus sur Une histoire de magie, cliquez sur le titre


Résumé.

Brystal est une fée. Le seul ennui, c'est qu'au Pays des contes la magie est... illégale !

Pire, les rares enfants qui démontrent des capacités hors du commun sont envoyés au bagne à perpétuité. Heureusement pour l'adolescente, la pétulante Madame Mûredutemps vole à son secours avec une idée folle : ouvrir une académie de magie où ses étudiants apprendraient à utiliser leurs dons pour le bien de tous.

Mais à peine la jeune fée commence-t-elle à maîtriser ses capricieux pouvoirs que la directrice disparaît. Brystal et ses amis seront-ils capables de déjouer le sinistre complot qui menace l'avenir du Pays des contes... et de la magie elle-même ?



Mon avis. 

Si j'ai sorti ce livre de ma PAL, c'est parce que...
je suis une grande fan de la série Le pays des Contes du même auteur, alors quand on me dit que le préquel sort chez nous, il atterri obligatoirement sur la liste des livres qui me sont indispensable en 2020 ! Et puis cette couverture franchement, comment résister ???

Ce que j'ai découvert lors de cette lecture...
Quel plaisir de retrouver la plume de Chris Colfer. Comme pour son autre série, l'histoire est fluide, sans fioriture, précise et efficace.
Bien sûr, même si on gravite dans le même univers que celui que l'on connait déjà, l'histoire de Brystal se passe bien avant celle d'Alex et Connor, il nous faut donc de nouvelles bases puisqu'ici la magie n'est pas "légale". J'ai aimé redécouvrir cette univers mais d'une manière totalement inédite.
Pour ceux qui connaissent l'autre série, on y croise des personnages que l'on découvre plus âgés dans Le Pays des Contes et ça, ça fait sourire.
Bien sûr, la première partie du roman est introductif et a un rythme plus lent que je ne m'y attendais mais la seconde moitié est pleine de surprises, découvertes et rebondissements, ce qui fait que les chapitres s'enchainent avec plaisir et qu'une fois le livre bouclé, on n'attends plus qu'une chose : la suite.

Mon avis final est...
positif. C'est avec plaisir que l'on replonge dans cet univers que l'on découvre sous un nouvel angle. Je pense être tellement habituée à Alex et Connor et le fait de les avoir suivi dans de nombreuses aventures fait que je  suis très attachée à eux et un peu moins à Brystal mais je ne doute pas qu'au fil des aventures qu'elle vivra, elle le deviendra tout autant !

mardi 25 février 2020

Eve of Man #1




* Auteur : Giovanna & Tom Fletcher
* Éditeur : Milan
* Nombre de pages : 436
 * Tome : 1 sur 3
* Date de sortie : 12 Février 2020
* Genre : Dystopie, YA
* Titre VO : Eve of Man
* Prix : 17.90 €
* Note : 11/20



Pour en savoir plus sur Eve of Man, cliquez sur le titre


Résumé.

Imaginez qu’aucune femme ne soit née sur Terre depuis cinquante ans. Imaginez qu’enfin, une fille, une unique fille, naisse. L’avenir de l’humanité repose sur elle. Comment va-t-elle réussir à se rendre maîtresse de son destin ?


Mon avis. 

Si j'ai sorti ce livre de ma PAL, c'est parce que...
je l'avais repéré depuis sa sortie VO et qu'avec son résumé, il me faisait incroyablement envie. Tout était là, en tous cas sur le papier, pour faire une excellente dystopie. Un monde futur où plus aucune femme ne nait, sauf une en cinquante ans, c'est un contexte assez particulier pour faire un excellent livre !

Ce que j'ai découvert lors de cette lecture...
Si le début du roman commence bien et que rapidement on découvre Eve et le poids de ce qui pèse sur ses épaules, j'ai malheureusement très vite constaté de nombreuses longueurs.
Oui, c'est un nouvel univers et il faut le poser. Oui, on découvre les personnages et il faut apprendre à les connaitre et à les apprécier. Mais tout de même, si on veut être honnête, toute la première moitié du roman avance vraiment au ralenti. Pour moi, on aurait beaucoup gagné à avoir moins de flottements.
Eve est quelqu'un que l'on apprécie mais le fait d'avoir été coupé du monde la rend forcément un peu naïve et c'est vrai qu'elle m'a fait lever les yeux au ciel dans de nombreuses situations.
Bram, le personnage masculin de notre histoire, lui, par contre, j'ai accroché tout de suite et, d'ailleurs, merci à lui, il m'a aidé à ne pas décrocher de l'histoire même quand celle-ci faisait du "sur place".
La seconde partie du roman est, heureusement, elle, un peu plus rythmée mais, là aussi, j'ai trouvé que les choses mettaient sacrément longtemps à arriver et on est, au final, vraiment dans le rush que sur la toute fin du roman. Dommage !

Mon avis final est...
plutôt modéré... Comme je vous le disais, l'univers a vraiment du potentiel mais, pour moi, ça pêche un peu sur la forme et la mise en place du récit ne m'a pas emballé du tout.
Malgré cela, j'ai vraiment envie de découvrir la suite car je pense qu'il y a moyen de passer un très bon moment maintenant que la mise en place est faite et que de grands changements sont amorcés. Je me laisserai donc tenter par le tome 2 pour voir la tournure que prennent les choses.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...