mercredi 18 juillet 2018

Elizas




* Auteur : Sarah Shepard
* Éditeur : Charleston (Collection Charleston Noir)
* Nombre de pages : 428
* Tome : Unique
* Date de sortie : 26 Juin 2018
* Genre : Thriller
* Prix : 22.50 €
* Note : 17/20


Pour en savoir plus sur Elizas, cliquez sur le titre





Résumé.

Quand l'auteure Eliza Fontaine est découverte au fond de la piscine d'un hôtel, sa famille présume que ce n'est que l'une de ses nouvelles tentatives de suicide. Mais Eliza jure qu'elle a été poussée... Motivée à l'idée de trouver son assaillant, Eliza décide de mener l'enquête. Mais alors que la date de publication de son premier roman se rapproche, les questions se font plus nombreuses que les réponses...


Mon avis.
Pourquoi ce livre a rejoint ma PAL.
Pour une fois, je n'y suis pour rien 😁 Il s'y est tranquillement invité en arrivant, par surprise, dans ma BAL ! Mais connaissant l'auteure pour sa série, plus jeunesse, Les Menteuses/Pretty Little Liars, ça a été une surprise plaisir, d'autant qu'étant en période estivale, c'est pile le moment que je choisis pour sortir, parfois, de ma zone de confort et de mes genres habituels de lectures. Son arrivée était donc juste parfaite !

Comment s'est déroulée ma lecture.
Comme une petite balade bien sympa. Le style de l'auteure et la façon dont elle nous décrit les évènements rendent la lecture addictive à souhait et c'est sans s'en rendre compte, ou presque, qu'on tourne les pages les unes après les autres. Quelle surprise en relevant le nez de se rendre compte que 60 pages viennent de passer alors qu'on a l'impression d'en avoir lu une dizaine 😊

Ce que j'ai aimé.
L'atmosphère dans laquelle on plonge très rapidement. Quand on commence cette lecture, on ne connait pas Eliza, dur donc de prendre parti, avec ou contre elle. Mais plus les chapitres s'enchainent plus on devient parano. On ne sait même pas comment se positionner ! Un coup on trouve qu'elle s'emballe trop sur des détails et d'autres, c'est nous qui remarquons quelque chose qui nous rend tout aussi sur la défensive qu'elle.... Et ça c'est top !
La galerie de personnages, tous très différents, est aussi un très bon point et aide à nous perdre  un peu plus au fil de ce que l'on découvre

Ce qui m'a moins accroché.
Le comportement de certains personnages, comme je le précisais ci-dessus, rajoute totalement à l'impression d'être égaré dans un labyrinthe. Top pour l'ambiance mais agaçant quand on veut des réponses claires et précises.... Mon dieu, j'en aurais secoué plus d'un pour avoir enfin le fin mot de l'histoire plutôt que des réponses évasives 😂 Maintenant, je reconnais que c'était impossible de tout me balancer dès le début, sinon, il n'y a plus d'histoire à raconter 

Le bilan.
Une très bonne découverte. J'ai vraiment apprécié de découvrir Sarah Shepard dans un univers plus adulte que ce que j'avais déjà lu d'elle. L'histoire est bien construite et on peut souvent avoir l'impression d'avoir trouvé le dénouement bien avant qu'il ne soit révélé mais il y a tellement de doutes, de zones d'ombre, qu'on n'est finalement sûr de rien avant qu'on nous crache la vérité au visage. Et mon côté tordu aime ne pas s'y retrouver !
Découvrez-le, sans hésiter !

mercredi 11 juillet 2018

Love, Simon




* Auteur : Becky Albertalli
* Éditeur : Hachette
* Nombre de pages : 315
* Tome : Unique ( mais Spin off centré sur Leah par la suite)
* Date de sortie : 30 Mai 2018 (réédition)
* Genre : YA, Contemporain
* Prix : 17 €
* Note : 18/20


Pour en savoir plus sur Love, Simon, cliquez sur le titre





Résumé.

Simon Spier, 16 ans, est gay. Personne n’est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c’est bien à l’abri derrière l’écran de son ordinateur. C’est sur un chat qu’il a « rencontré » Blue. Il ne sait pas grand-chose de lui. Simplement :
1/ Ils fréquentent le même lycée.
2/ Blue est irrésistible.
3/ Il l’apprécie énormément. (Pour être tout à fait honnête, Simon commence même à être un peu accro.)
Simon commet alors une erreur monumentale : il oublie de fermer sa session sur l’ordi du lycée. Résultat ? Martin, un de ses camarades de classe, sait désormais que Simon est gay. Soit Simon lui arrange un coup avec sa meilleure amie, soit Marin révèle son secret à la terre entière. Problème réglé ? Pas si sûr…


Mon avis.
Pourquoi ce livre a rejoint ma PAL.
Pour tout vous dire, ça fait un sacré moment que je connaissais Simon avant de faire, récemment, la lecture de cette réédition, tout simplement puisque j'ai découvert ce livre dès sa sortie VO, en Avril 2015 ! Mais, certainement dépassée par les chroniques à l'époque, je n'en avais pas fait de ce livre... Heureusement avec la sortie du spin off, centré sur Leah (sa BFF) et l'adaptation ciné qui vient de pointer le bout de son nez, quoi de mieux qu'une réédition pour me replonger dans cette univers, redécouvrir l'histoire de Simon et la chroniquer avant de prendre quelques nouvelles de Leah, tout simplement. Par contre, si à l'époque il avait rejoint ma PAL, je me souviens que j'avais vraiment beaucoup aimé le sujet et que c'était un livre omniprésent, un des plus attendu de beaucoup de booktubeurs américains que je suis. Logiquement, j'avais donc suivi l'engouement général ^^

Comment s'est déroulée ma lecture.
Les deux fois, extrêmement bien ! Simon est un personnage tellement attachant qu'on ne peut rester de marbre  à lui et compatir à ce qu'il vit. Tout comme lui, aussi, on se creuse le cerveau pour essayer de découvrir qui est Blue et les prises de bec entre amis ont presque un côté nostalgique, on se revoit facilement quelques années plus tôt, paumés face au quotidien

Ce que j''ai aimé.
Justement ce que je vous ai expliqué ci-dessus. Becky Albertalli à le don de trouver les mots et les situations qui font qu'on arrive à s'identifier à ce que ces personnages traversent, qu'on ait vécu la même chose que ces ados ou non. L'évolution des personnages et les sujets traités sont vraiment percutants et on regrette presque d’arriver trop vite à la fin. Heureusement que je sais maintenant que Leah nous permettra de retrouver cet univers et cette joyeuse bande d'amis, je n'en suis que joie !

Ce qui m'a moins accroché.
RAS. Silence radio. Je ne vois vraiment pas !

Le bilan.
Des personnages et un thème au top. C'est, d'un côté, une tranche de vie presque "banale" et, en même temps, une histoire à découvrir absolument. On rit, on a envie de pleurer, c'est une lecture doudou alors que, parfois, on voudrait hurler devant certaines injustices. Bref, vous l'avez compris, une jolie lecture coup de coeur 💗💗💗
Plus qu'une hâte : découvrir l'adaptation ciné !

jeudi 5 juillet 2018

Book Haul de Mai et Juin 2018

Du VO, du VF, de petits livres et de gros pavés, avec le mois de Juillet qui vient de commencer, il est temps de faire le point sur les nouveaux arrivants de ma PAL !
Bon visionnage 😉


samedi 5 mai 2018

|Vidéo| Update lecture - Fev/Mars 2018


Aujourd'hui, je vous parle de :

* Les Pages de notre Amour (N. Sparks)
* One of us is Lying / Qui ment ? (K. M. McManus)
* Mémé dans les orties (A. Valognes)
* Tous les deux (N. Sparks)
* Les étoiles de Noss Head #1 Illustré (S. Jomain)
* En voiture, Simone ! (A. Valognes)
* Apprendre à devenir adulte (L. Henry) * Debout (R. McGowan)


Bon visionnage 😆

mercredi 25 avril 2018

The Vanishing Girl #1




* Auteur : Laura Thalassa
* Éditeur : Michel Lafon
* Nombre de pages : 364
* Tome : 1/3
* Date de sortie : 8 Mars 2018
* Genre : Fantastique, YA
* Prix : 15.95 €
* Note : 16/20


Pour en savoir plus sur The Vanishing Girl, cliquez sur le titre




Résumé.

Chaque nuit, après s’être endormie, Ember Pierce disparaît. Elle peut alors se téléporter n’importe où: à l’étranger dans une ville inconnue ou dans la chambre d’un garçon qui la fait craquer. Après dix minutes, son temps écoulé, elle retourne dans son lit. C’est un secret qu’elle a réussi à conserver pendant ces cinq dernières années. Mais, maintenant, quelqu’un d’autre est au courant.
Une semaine après son dix-huitième anniversaire, un garçon superbe, Caden Hawthorne, la kidnappe et la livre au gouvernement avant de disparaître sous ses yeux. Ember comprend alors deux choses : elle n’est pas seule et les gens comme elle – les téléporteurs – sont utilisés comme une arme.
Expédiée dans un camp d’entraînement quasi militaire, Ember découvre qu’on lui a affecté Caden comme partenaire. Ils doivent désormais travailler main dans la main lors de missions de téléportation pour le gouvernement, toutes plus risquées les unes que les autres. Mais Ember compte retrouver sa liberté et elle se rapproche de Caden, qui semble détenir la clef qui la fera sortir de cette prison. Si elle parvient à rester en vie !


Mon avis.
Pourquoi ce livre a rejoint ma PAL.
J'étais intriguée depuis des mois par ce livre !!! Amazon, le petit coquin me le proposait à chaque fois que j'allais faire un tour sur son site (oui parce qu'avant d'être publié par Michel Lafon et d'être trouvable dans toutes les librairies, il a été édité par Amazon, dans leur collection Amazon Publishing). J'ai lutté, hésité, failli craquer plusieurs fois, je l'ai mis dans mon panier, puis retiré, puis à nouveau ajouté, avant de l'y mettre de côté.... vous vous rendez compte comme c'est épuisant ^^
Et c'est là que je découvre qu'il sort chez Michel Lafon.... Alors autant arrêter de tergiverser et y aller !

Comment s'est déroulée ma lecture.
J'avoue, j'appréhendais un peu. Et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'avais pu m'empêcher de craquer pour ce livre jusqu'à aujourd'hui. Le côté Militaire de l'histoire, ce n'est vraiment pas le genre de chose que j'apprécie, en général. Les entrainements, le confinement, le règlement, c'est pas ma came. 
Mais là, je n'ai pas rencontré de souci, bien au contraire, passées les 50 premières pages qui, à juste titre, plantent le décor, je me suis totalement laissée happée par l'histoire, au point de ne plus pouvoir en décrocher jusqu'à la dernière page.

Ce que j'ai aimé.
Justement que ce côté militaire, tout en étant présent à chaque page, ne soit pas plombant et laisse de l'espace pour tout le reste.
Les personnages sont tops, aussi bien Ember que Caden. Même ceux que l'on déteste trouvent parfaitement leur place dans le récit.
Le cliffhanger de la fin est à se taper la tête contre les murs, tellement c'est injuste de nous laisser sur une fin comme celle-ci..... Mais quand on finit dans cet état pareil, c'est bien que la lecture a été bonne !

Ce qui m'a moins accroché.
Le fait de découvrir, après la lecture de ce tome 1 que l'auteure n'a pas écrit le dernier de la trilogie, et qu'elle ne sait pas quand elle le fera vraiment.... 😢

Le bilan.
Une très bonne découverte. Vraiment, je ne regrette pas de m'être laissée tenter car c'est une belle découverte dont j'ai hâte d'avoir la suite entre les mains. Comme quoi il faut parfois prendre le risque de sortir de sa zone de confort et ne pas se dire que certains sujets, on le sait d'avance, on n'accrochera pas. Il y a toujours moyen d'être agréablement surpris ;)

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...