lundi 24 juin 2019

La Maison des Oiseaux



* Auteur : Allan Stratton
* Éditeur : Milan
* Nombre de pages : 352
* Tome : Unique
* Date de sortie : 29 Mai 2019
* Genre : Contemporain
* Titre VO : The way back home
* Prix : 15.90 €
* Note : 17.5/20



Pour en savoir plus sur La Maison des Oiseaux, cliquez sur le titre



Résumé.

Harcelée par sa cousine, rejetée par ses camarades et incomprise de ses parents, Zoe Bird entretient une relation très forte avec sa grand-mère, qui semble pourtant perdre peu à peu la tête. Lorsque ses parents placent la grand-mère dans une maison de retraite, Zoe décide que le moment est venu de se libérer. Elle fait sortir clandestinement sa grand-mère de la maison de retraite, et, ensemble, elles partent dans un voyage à travers le pays à la recherche de l’oncle de Zoe dont personne n’a de nouvelles depuis longtemps.
Mais la réalité crue et les secrets de famille bien enfouis vont s’inviter sur leur chemin…


Mon avis. 
Si j'ai sorti ce livre de ma PAL, c'est parce que...
parce que j'ai découvert Allan Stratton avec son autre livre, Les chiens (sorti fin 2015, toujours chez Milan) et que j'avais juste adoré du début à la fin alors qu'avant d'entamer ma lecture, je me demandais si ça allait être une histoire vraiment faite pour me plaire. Je n'avais même pas eu à tergiverser, au bout de seulement quelques pages, il m'avait totalement accroché et cette lecture c'était même finie par un beau coup de cœur !
Donc quand j'ai lu le résumé de ce livre, ma première réaction a été "ouais, pourquoi pas", puis j'ai reconnu le nom de cet auteur qui m'avait vraiment agréablement surprise et c'est aussitôt devenu un indispensable que je voulais découvrir absolument, même si l'histoire semblait très très différente de la précédente

Ce que j'ai découvert lors de ma lecture...
en effet, une histoire qui n'a rien à voir, de près ou de loin avec la précédente. Je m'y attendais et c'est aussi ce que j'aime, qu'un auteur ne s'enferme pas dans le même genre d'histoire avec juste des variantes dans le "scénario". Non, là où Les Chiens avait vraiment une ambiance pesante, oppressante et un fil conducteur plutôt flippant, La Maison des Oiseaux en est à l'opposé avec une histoire beaucoup plus actuelle mais qui évoque énormément de thèmes durs, éprouvants et émouvants. 
C'est impressionnant, d'ailleurs, le nombre de sujets traités en si un peu plus de 350 pages.
Je ne vous en dis pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte, car c'est vraiment un livre à lire.
Ma lecture a été plus que fluide et agréable. Les chapitres étant assez courts et agrémentés de nombreux dialogues, on a vraiment tendance à les enchainer sans voir les pages défiler.
Le seul petit bémol est dans l'attitude de Zoé qui, certes a de nombreuses qualités, mais ne prend pas toujours le temps de réfléchir et agit souvent sur un coup de tête. Maintenant, c'est aussi en adéquation avec son âge donc c'est certainement mon côté "vieille" qui a tiqué pas mal de fois sur son comportement ^^

Mon avis final est...
qu'il faut vous jeter dessus si vous le croiser en magasin ! Une excellente lecture, un style fluide, une histoire qui est, d'un côté légère mais aussi intense grâce aux nombreux thèmes qu'elle aborde et sur lesquels on ne peut "cogiter" par la suite. Vivement un nouveau titre de cet auteur, je serai au rendez-vous, peu importe la thématique !

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...