vendredi 26 septembre 2014

Two Boys Kissing [David Levithan]

Quatrième de couverture.

New York Times bestselling author David Levithan tells the based-on-true-events story of Harry and Craig, two 17-year-olds who are about to take part in a 32-hour marathon of kissing to set a new Guinness World Record—all of which is narrated by a Greek Chorus of the generation of gay men lost to AIDS. While the two increasingly dehydrated and sleep-deprived boys are locking lips, they become a focal point in the lives of other teen boys dealing with languishing long-term relationships, coming out, navigating gender identity, and falling deeper into the digital rabbit hole of gay hookup sites—all while the kissing former couple tries to figure out their own feelings for each other.




Mon avis.

Ah ce livre... je l'avais repéré depuis longtemps. D'ailleurs, je crois que ça faisait un an (ou à peine moins) qu'il attendait dans ma liseuse que je le sorte. Alors quoi de mieux qu'une LC pour l'attaquer ? Lecture, échanges d'impression, surlignage intensif de phrases qui nous touchent (même si dans mes avis je ne les fais jamais apparaitre), comment ne pas être motivée par cette lecture avec un pitch pareil ???

Et, dans l'ensemble, j'ai vraiment aimé cette découverte même si, j'en reste persuadée, après Forbidden, n'importe quel lire n'a pas la même saveur qu'il aurait eu s'il avait été lu à un autre moment. J'ai aimé le thème, j'ai aimé les personnages, j'ai aimé tout ce qu'on suit, aimé les moments tendres et aussi les moments où j'ai été en colère devant tant d'injustice (enfin ça, c'était après coup car sur le moment si j'avais pu entrer dans le livre pour coller quelques baffes et coups de boules bien sentis, je n'aurais pas hésité. Et après ça on dit que ce sont les hommes les brutes et que les femmes ne sont que délicatesse ? ;) ), c'est un tout. Finalement, ce livre, dans le fond est parfait. Par ce qu'il nous fait ressentir, par le vécu des personnages qui sonne juste à 1000%, j'ai juste envie de dire : bravo !

Mais alors, si j'ai tellement aimé, il est où le souci ? Tout simplement dans la forme. Déjà, je ne vous dis même pas comme les premiers chapitres m'ont déstabilisé. On commence sans vraiment savoir qui nous parle, qui est le narrateur. C'est ce qui, par la suite, apporte une force et un poids au récit, mais c'est vrai que, dès les premiers moments, c'est perturbant. Ensuite, on suit plusieurs personnages différents qui ont des vies toutes aussi différents. Très bonne idée, mais quand même, j'ai un peu peiné à me souvenir qui était qui, quel était son histoire, à qui il était lié, etc... rien que vraiment gênant mais moi qui aime bien que tout soit clair et net, j'étais un peu navrée d'être dans ce flou... heureusement Super Emi était là, avait pris des notes et il n'en fallait pas plus pour que je retrouve mes repaires :)

Comme annoncé dans le résumé, c'est l'histoire du baiser-marathon de Craig et de Harry que l'on va suivre en fil rouge pendant les un peu plus de 200 pages que compte le livre, mais il y a tellement plus autour de ça. On va aussi apprendre à connaitre Cooper (oh Coop', tu m'as tellement touché avec ton histoire), Neil, Peter, Ryan, Avery et tant d'autres. Seul point commun, ils sont tous gays. Certains le vivent très bien d'autres moins. Certains sont indéfectiblement soutenus par leur famille alors que d'autres sont obligés de se cacher. Certains sont encore dans le côté tout yummy-yummy des premières relations amoureuses pleines d'innocence alors que d'autres abordent un côté plus extrême. Mais peu importe, la vie, les choix, les doutes de chacun nous touchent, c'est un fait.

David Levithan vit son histoire, il nous la raconte avec ses tripes, veut passer un message, donne tout ce qu'il a et de ce point de vue, j'ai envie de dire carton plein, impossible de ne pas être percuté par ce message. Maintenant, le récit est particulier. Par le fait que, déjà, il soit d'une traite. Pas de chapitres, les différents passages s'enchainent. Je comprends cette mise en forme, cette globalité mais c'est  vrai que je suis une accro des chapitres. Quand j'en commence un nouveau, un de mes premiers réflexes est d'aller regarder où il se finit, donc c'est forcément un peu déstabilisant.
Ensuite, comme je vous le disais, le narrateur est un peu particulier puisqu'il s'agit de "voix" (je ne vous dirais pas de qui, par contre) qui analysent les situations que vivent tous ces jeunes. C'est un plus, il y a incontestablement un force supplémentaire avec ce "bonus" mais j'ai eu tendance à les trouver un peu trop présentes. Elles distillent un message mais m'ont frustré sur le moment car, plongée dans une situation qui faisait battre mon cœur un peu plus vite, je n'avais pas envie interruption, je n'attendais qu'une chose, la suite là, maintenant, tout de suite ! Ça me faisait le même effet qu'une bonne vieille page de pub bien mal placée, vous savez, celle qui coupe l'action en plein milieu d'une scène critique... et on sait que c'est agaçant !

Maintenant, mon avis sur ce livre reste vraiment très bon malgré ces petits bémols. Un livre qui devrait vraiment être lu par le plus grand nombre. Que l'on soit parent, ado, plus âgé, que l'on soit hétérosexuel, homosexuel, bi, adepte de l'échangisme ou tout ce que vous voulez (franchement on s'en fout, tant que les gens sont bien dans leurs baskets, je trouve que c'est l'essentiel), ce livre est à lire, pour la beauté mais aussi pour l'injustice qu'il nous montre, telle qu'elle est, vrai, sans détour, sans retouches. J'espère vraiment qu'une sortie française arrivera très vite car il trouvera incontestablement son public.


Petite LC avec les copines comme je vous le disais plus haut, je vous invite d'ailleurs à aller découvrir les avis de Cess et Emi et  Karen avec qui j'ai partagé cette lecture :)


Infos livre.
Date de parution VO : 21 Août 2013
Date de parution VF : ---
Titre VF : ---
Éditions : Knopf Books for Young Readers
Genre : Contemporain
Nombre de pages : 208
Prix : 11€ (paperback), 5.50€ (ebook)

Note : 16.5/20

3 commentaires:

  1. Ton avis est également bien plus positif que le mien.
    Comme toi j'ai été perturbé au début et comme toi j'ai trouvé les autres voix trop présentes... :)
    Une lecture dont je ressors mitigée comme tu le sais, surtout car j'aurais voulu ressentir davantage d'émotions vu le sujet.
    Je suis un peu passée à côté et sur le thème de l'homosexualité, je recommanderai plus un Will & Will du coup...

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...