mercredi 26 juin 2013

Max [Sarah Cohen-Scali]

Quatrième de couverture.

"19 avril 1936. Bientôt minuit. Je vais naître dans une minute exactement. Je vais voir le jour le 20 avril. Date anniversaire de notre Fürher. Je serai ainsi béni des dieux germaniques et l'on verra en moi le premier-né de la race suprême. La race aryenne. Celle qui désormais régnera en maître sur le monde. Je suis l'enfant du futur. Conçu sans amour. Sans Dieu. Sans loi. Sans rien d'autre que la force et la rage. Je mordrai au lieu de téter. Je hurlerai au lieu de gazouiller. Je haïrai au lieu d'aimer. Heil Hitler !"
Max est le prototype parfait du programme "Lebensborn" initié par Himmler. Des femmes sélectionnées par les nazis mettent au monde de purs représentants de la race aryenne, jeunesse idéale destinée à régénérer l'Allemagne puis l'Europe occupée par le Reich.

Mon avis.

Je préfère vous prévenir tout de suite, mon avis risque de ne pas arriver à retranscrire tout le bon que je pense de ce livre ! Je suis passée, avec cette lecture, par un tas d'émotions (quelles soient bonnes ou mauvaises), j'ai été complètement chamboulée, souvent même perturbée par ce que je découvrais au fil des pages, qu'il me semble très difficile, voire impossible de les restituer par écrit (et pas plus en vidéo, j'ai pourtant essayé !). Cette lecture est tellement prenante, touchante, traumatisante que tout ce que je peux finalement vous dire de façon certaine c'est que, si le résumé vous interpelle et que vous avez envie de le découvrir, n'hésitez pas car c'est vraiment un livre à découvrir.

Une lecture choc qui va donc nous emmener à la rencontre de Max (et vous découvrirez vite que même ce titre a une véritable importance dans l'histoire que l'on va suivre) qui n'est autre que le produit parfait des expériences entreprissent par Himmler avant même le début de la Seconde Guerre mondiale. Le but : Créer la parfaite progéniture ayant toutes les caractéristiques physique de la race aryenne et surtout élevée, dès le plus jeune âge, avec le véritable état esprit qui servira la cause d'Hitler.

D'entrée de jeu, on ne peut qu'être choqué par ce qu'on découvre car là où l'auteure marque énormément de points, c'est qu'elle décide de nous raconter cette histoire du point de vue même de Max et non via un narrateur anonyme. Dès les premiers instants de vie de Max, elle nous fait partager ses pensées, la façon dont il perçoit ce qui l'entoure, ses craintes, etc... et c'est juste à vous glacer jusqu'aux os ! J'avoue qu'en temps que lectrice, j'ai été très perturbée mais aussi très partagée quand à ce que je pensais de ce petit bonhomme (oui, ça fait mignon dit comme ça, mais je vous jure que ce n'est pas du tout dans cet état d'esprit qu'on est en découvrant ce récit). D'un côté, j'ai vraiment eu du mal face au comportement qu'il adopte tout en comprenant qu'il n'était absolument pas possible qu'il est un autre état d'esprit car, justement, Max a été élevé dans la haine des Juifs et autres races inférieures qui ne sauront jamais rivaliser avec la race aryenne... mais d'un autre côté, malgré son côté monstrueux, mon dieu, à la base ce n'est qu'un enfant qui n'a jamais demandé a être ce qu'il est (en tous cas, nous, nous en sommes conscients...). Une lecture dure donc, qui lève le voile sur un épisode inédit, pour moi, de cette guerre qui mériterait d'ailleurs d'être connu de tous.

Au fil des chapitres, nous allons voir Max grandir et surtout parcourir les différents pays occupés par les Allemands, que ça soit pour diverses missions qui permettent encore d'avantage à l'Allemagne d'étendre son occupation ou d'autres, de plus petite envergure mais ayant toujours comme finalité de satisfaire les ambitions de son Fuhrer. Divers personnages entreront et sortiront de sa vie, quelques unes représentant tout ce qu'il peut haïr et c'est d'autant plus intéressant de suivre ses pensées à se moment-là, voir ses réactions face à certaines révélations. On aimerait le voir prendre conscience que ses croyances sont juste une horreur, que certains humains ne sont aucunement supérieurs aux autres, mais on n'est pas dans un Walt Disney ou tout finit bien dans le meilleur des mondes...

Une écriture qui ne nous épargne rien, qui n'est pas faite pour choquer mais pour vraiment rendre avec justesse l'état d'esprit qu'aurait eu un enfant faisant parti de ce programme "Lebensborn" et ça marche incroyablement bien. On ne peut pas rester insensible face à ces évènements qui ont réellement eu lieu et qui dépassent tout ce que j'aurai pu imaginer.

En résumé, un énorme coup de cœur pour cette histoire que je sais que je n'oublierai jamais. Il fait parti des très peu nombreux livres que je sais que je relirai un jour et dont, même 5 ans après ma lecture, je pourrai toujours me rappeler le contenu. Je ne peux qu'encourager tout le monde à le découvrir même si, histoire de ne pas vous plomber totalement le moral, il faut bien choisir son moment pour le sortir et si possible se prévoir quelque chose de léger pour la suite car on n'en ressort pas indemne !


Infos livre.
Année de parution : 2012 (Gallimard), 2013 (FL)
Éditions : Gallimard (Scripto), France Loisirs
Genre : Jeunesse, Historique
Nombre de pages : 475
Prix : 15.90€

Note : 19/20

3 commentaires:

  1. C'est un livre qui me semble super intéressant

    RépondreSupprimer
  2. Ton billet donne vraiment très envie de découvrir ce livre. Ce livre semble valoir le détour ^^

    RépondreSupprimer
  3. Me voici convaincue !
    Un billet très bien étayé sans trop en dire... assez pour me donner envie et regretter de m'empêcher de faire des achats. (sauf si je le vois en bouquinerie ou à la biblio !)

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...