mardi 19 janvier 2016

La vérité sur Alice [Jennifer Mathieu]

Quatrième de couverture.

"Les gens ne deviennent pas méchants et vicieux du jour au lendemain. Mais laissez leur un temps d'adaptation, et ils seront capables du pire."

Au lycée de Healy, la vérité est une question de point de vue. Alice Franklin est une trainée. Tout le monde le sait. C'est forcément vrai puisque c'est écrit partout sur les murs des toilettes. On dit qu'elle a couché avec deux garçons d'affilée et qu'elle a provoqué la mort de l'un d'entre eux.

Tout le monde a sa vérité sur Alice : son ancienne meilleure amie, l'entourage de la victime, son admirateur secret...
Quelle sera la votre ?




Mon avis.

Voilà un des livres de ce début d'année que j'attendais le plus, pour la simple et bonne raison que je l'avais repéré depuis longtemps sans avoir encore craqué. Quand on a donc appris sa sortie VF, je n'étais que joie et j'attendais impatiemment le moment où j'allais enfin pouvoir découvrir ce livre traitant d'un sujet intéressant : les rumeurs.

Première chose qui peut surprendre si on ne le sait pas à l'avance, c'est que l'histoire est racontée, uniquement, du point de vue de 4 personnages de l'entourage d'Alice et non directement par la jeune fille. J'avoue que c'est un bon choix car il permet de faire apparaitre, déjà, des différences dans l'histoire colportée sur la demoiselle selon ce que chacun choisit de retenir ou d'amplifier.

Il faut dire que le choix de ces quatre narrateurs est bien particulier puisque l'on va suivre les faits (et les retombées) du point de vue d'Elaine, la fille populaire du lycée et accessoirement la petite amie récurrente de Brandon, l'un des garçons avec qui Alice aurait couché qui, bien sûr, ne va pas être tendre avec elle, Josh, le meilleur ami de Brandon, Kelsie, la soi-disant meilleure amie d'Alice et Kurt, le petit intello éperdu d'amour pour elle depuis des années.

Après, ce qu'il faut aussi comprendre c'est qu'Alice n'est pas une fille parfaite. Elle est jeune, est laissée presque livrée à elle-même avec un père qui a pris le large depuis longtemps et une mère qui passe son temps hors de la maison et ne s'inquiète pas une seconde de ce que peut bien faire sa fille, voire s'en fiche complètement. Elle papillonne, se laisse parfois aller avec quelques garçons, ce qui va vraiment poser une base pour cette nouvelle rumeur.

Ce que j'ai vraiment trouvé intéressant avec l'histoire que l'on nous raconte, c'est aussi que l'auteure sait rester simple, les évènements sont choquants mais ne me paraissent pas amplifiés, malheureusement... Cette histoire prend des proportions impressionnantes (encore plus après la mort de Brandon), mais le souci, c'est aussi ce qui aurait pu arriver dans la réalité.

L'attitude de certains des narrateurs est juste immonde et même avec leur histoire personnelle, on peut comprendre qu'ils préfèrent suivre la foule et se ranger contre Alice... mais tout de même ! Quand je pense à Kelsie, la meilleure amie d'Alice, j'ai juste envie de lui coller un bon pain dans la tronche, histoire de la faire revenir à la réalité deux seconde. Qu'elle ne veuille pas la défendre, c'est une chose mais là, ça va bien au delà, de quoi m'en retourner l'estomac....

L'histoire et le message que fait passer le livre est vraiment intéressant, d'autant qu'on se rend bien compte que tout va crescendo, ce n'est pas du jour au lendemain qu'Alice en prend plein la tronche mais justement parce qu'à chaque nouveau jour qui passe, un nouveau fait fait son apparition. Et c'est aussi pour ça, que les mesquineries, les ragots de plus en plus durs passent sans vraiment choquer qui que ce soit, finalement.

La seule chose qui m'ait vraiment posé un souci (au delà de la Bitch monstrueuse qu'est Kelsie), c'est surtout le comportement des adultes. Ils assistent à tout ça et ne font rien. N'essayent pas d'aider cette pauvre fille. N'essayent, pas une seconde, de remettre les idées au droit de leurs propres gamins. Non, à la place c'est comme s'ils attendaient les nouveaux potins croustillants sur Alice chaque soir venu. C'est là, le pire. Ce sont les premiers à colporter les rumeurs et à jeter de l'huile sur le feu. Et ça je ne peux pas le concevoir. C'est à ce niveau-là que mon avis reste un peu mitigé.

Ce qu'il faut en retenir, c'est que La vérité sur Alice est un livre intéressant par le sujet qu'il traite, que le comportement qu'adoptent ces jeunes est immonde mais, probablement, très proche de la réalité, et rien que pour ça, il est à découvrir. Maintenant, je pense aussi que j'en attendais peut-être trop, avant lecture, je pensais peut-être que les choses et les réactions seraient plus développées, qu'il y aurait plus de remise en question de certains. A ce niveau-là, il m'a manqué un petit quelque chose pour en faire une lecture à laquelle j'adhère du début à la fin. A découvrir dès le 4 Février prochain chez PKJ.

        Pour ceux qui préfèrent la vidéo, je vous renvoie à mon dernier Update Lecture bien que je trouve un peu confus tout ce que je dis maintenant que la chronique est mise par écrit (à partir de 11:15) :




Infos livre.
Date de parution VF : 4 Février 2016
Date de parution VO : 3 Juin 2014
Titre VO : The Truth about Alice
Éditions : PKJ
Genre : Jeunesse
Nombre de pages : 204
Prix : 16.90€

Note : 15.5/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...